Ophélie Gaillard, violoncelle, Orchestre Philharmonique de Monte Carlo, dir. James Judd.
1CD Aparté : AP142
Que vient faire dans cette chronique un disque de cette magnifique violoncelliste « classique » qu’est Ophélie Gaillard ? C'est que sur son CD elle interprète une oeuvre jamais jouée et pratiquement inconnue en disque ! Il s'agit du Concerto en un mouvement pour Violoncelle et Orchestre en Ré, op.37 de Erich Wolfgang Korngold. Ce compositeur est un des grands de l’âge d’or Hollywoodien avec Dimitri Tiomkin, Max Steiner, Franz Waxman, Alfred Newman,… Et ce concerto est la

Fatty Boucher, Fatty à la clinique, Fatty amoureux
Musique d’Arielle Besson
1DVD Lobster.
Sur ce DVD sont offerts trois courts-métrages tournés par Roscoe Fatty Arbuckle en 1917. Ce sont des films cultes de ce phénomène acteur-réalisateur qui a été le plus grand comique de l’histoire du cinéma et débuta chez Mack Sennett. Le lancement de la fameuse tarte à la crème, c’est sa création ! C’est lui qui encouragea les débuts de Chaplin, qui fit découvrir Buster Keaton, qui trouva sur son plateau son fameux costume caractéristique de son personnage. Fatty fut le premier comédien à gagner plus d’un million de dollars par an ! La vie de luxe qu’il mena lui faisait oublier qu’il était gros et qu’il avait eu une enfance désastreuse

2CDs Milanmusic : 399873-2. Existe aussi en LP
Milan propose une compilation des meilleures moments des musiques de Max Richter, des extraits de « Waltz With Bachir », excellente, « Saraks’key », émouvante, « Wadja », un peu plus faible, « The Congress », quelconque, à part ''Out Of The Dark'' qui donne le titre à l’album, « Disconnet » et « Testament


Médéric Collignon, cornettiste, Emmanuel Harang, basse, Yvan Robillard, claviers, Philippe Clezes, drums.
1CD Just Looking JLP13
Eh oui, on peut passer à côté de disques qui savent parler de musique de film, et en plus, ne pas les remarquer. C’est au cours de l’entretien avec Pierre Bertrand (voir ci-dessus), chez Just Looking, que je les ai vus. « Cinéma Italia », c’est de l’impro sur des thèmes célèbres comme « La Strada », « Romeo e Giulietta », « La

Rosario Giuliani, alto & soprano sax Luciano Biondini, accordéon Enzo Pietropaoli, doublebasse, Michele Rabbia, drums
1CD Jando MusicVVJ110

Réalisateur : Daniel Espinosa.
Compositeur : Jon Ekstrand.
1CD Milamusic 399 916-2
À bord de la Station Spatiale Internationale, les six membres d’équipage font l’une des plus importantes découvertes de l’histoire de l’humanité : la toute première preuve d’une vie extraterrestre sur Mars. Alors qu’ils approfondissent leurs recherches, leurs expériences vont avoir des conséquences inattendues, et la forme de vie révélée va s’avérer bien plus intelligente que ce qu’ils pensaient… John Ekstrand a plusieurs fois travaillé avec Daniel Espinosa dont le film « Child 44 », le thriller

Réalisateur : Etienne Comar.
Compositeur : Stochelo Rosenberg, Warren Ellis.
1CD
Le film est un épisode de la vie de Django Reinhardt dans les années 42-43. Très apprécié par le public allemand, il n’y a que sa musique qui l’intéresse et il ne se rend pas compte que les nazis sont en train de massacrer le peuple manouche. Refusant d’aller jouer à Berlin, il part dans le sud de la France pour rejoindre la Suisse. Sur cette l’histoire vraie est mélangée une fiction, avec une femme soit-disant sa maîtresse, et on se perd dans la vraisemblance de l’histoire. Le scénario

Réalisateur : Henri Decoin.
Compositeur : Pierre Henry.
Finders Keepers LP ou en ligne, 1962
François, vétérinaire près de Noirmoutiers, est appelé pour soigner un guépard. Là, il rencontre Myriam, une magicienne, qui souffre du mal du pays. Grâce à une statuette ensorcelée, elle tente de garder le séduisant jeune homme auprès d'elle. Pierre Henry est un des pères de la musique électroacoustique, de la musique

Réalisateur : Henry Hathaway.
Compositeur : Elmer Bernstein.
1CD La-La Land : LLLCD1421

À Clearwater, au Texas, les quatre fils de Katie Elder se retrouvent pour les funérailles de leur mère. Ils découvrent que celle-ci vivait dans la pauvreté et que leur père, assassiné, avait perdu aux cartes le ranch familial, au profit de Morgan Hastings. Les trois plus âgés des Elder ont la gâchette facile, surtout l'aîné John, recherché par la loi. Le cadet, Bud, voudrait suivre leur "exemple", alors que sa mère aurait souhaité qu'il fasse des études. Les circonstances de la cession du

Réalisateur : Richard Rich – Ted Berman.
Compositeur : Elmer Bernstein.
1CD Varése Sarabande : VSD-VCL03171180

Le grand compositeur Elmer Bernstein s’était mis à la composition pour dessin animé avec « Heavy Metal » en 1981. Lorsqu’il a composé pour Walt Disney « Taram et le Chaudron Magique », (1985), c’était un événement et le résultat fut à la hauteur de ce que l’on pouvait attendre du compositeur des « Sept Mercenaires », « De la Grande Évasion »…Belle, puissante, énergique, avec des thèmes formidables, la BO est magnifique, inventive, avec de superbes orchestrations. La ressortie de ce CD est une opportunité à saisir !
https://www.youtube.com/watch?v=rQ-8XQyM-lo&index=1&list=PL8747078BA7A99C3E

GANGSTERMAN.

Réalisateur : Roman Levy.
Compositeur : Rob.
1CD IDOL-3700551782079

Le CD comporte quelques musiques pop, rap, r&b, (Tangerine Dream, Ali Bomaye, Lynyrd Skynyrd, Gucci Mane) et un peu du compositeur « à la mode » Rob. Le CD est dans la liste de sortie, juste pour mémoire.

Réalisateur : Pepón Montero.
Compositeur : Carles Cases.
1CD Quartet Records : QR 274

Carles Cases (« Mi nombre es sombra, Amic/Amat, Besos para todos, Caricias, Le grand batre, La vida abismal ») est un compositeur catalan, prolixe, mais peu connu en France. De formation classique, il avait un peu délaissé la composition pour l’image et y est revenu en 2016 pour « Los del túnel », une comédie de Pepón Montero. 13 personnes ont survécu à l’effondrement d’un tunnel et se réunissent tous les vendredis pour célébrer leur survivance. Carles Cases a écrit une délicate et romantique orchestration avec un joli light motiv.

 

 

Réalisateur : Roberto Rossellini, Jean-Luc Godard, Pier Paolo Pasolini, Ugo Gregoretti.
Compositeurs : Carlo Rustichelli
1CD Quartet Records QR 278
Sorti en 1963, ce film à sketches a eu comme compositeur Carlo Rustichelli. C’est la première fois que la partition complète est présentée en CD. La musique est écrite comme une plaisanterie. Entre chaque sketches on entend « Rogopag Twist ». Avec le court-métrage de Rossellini c’est « Casta Diva », Verdi et un Dies Irae, « Eclipse twist » (clin d’oeil à Antonioni) et un « Ricotta twist » pour « La Ricotta » de Pasolini, le sketch le plus célèbre du film et qui fut interdit en Italie pour sacrilège ! Un disque pour cinéphile.
https://www.youtube.com/watch?v=qDXqNKJRLK4

Réalisateur : Ettore Scola-Dino Risi.
Compositeur : Armando Trovajoli.
1CD Quartet Records QR276

« La Terrazza » est un petit chef-d’oeuvre de comédie dramatique avec un casting éblouissant : Marcello Mastroianni, Vittorio Gassman, Marie et Jean-Louis Trintignant, Serge Reggiani, Ugo Tognazzi et Stefania Sandrelli. Des amis de longue date, appartenant au milieu de la gauche culturelle, se retrouvent pour une rituelle soirée-buffet sur la vaste terrasse romaine de l'un d'entre eux. La caméra se promène et surprend des conversations puis, suit un personnage dans sa vie,

Réalisateur : Alain Resnais.
Compositeur : Stephen Sondheim.
1CD Quartet Records QR-271

Quartet Record ressort la musique de Stephen Sondheim, élégante, charmante qui accompagne le film d’Alain Resnais (1974) interprété par Jean-Paul Belmondo, Annie Duperey, Michel Lonsdale et Charles Boyer. Ce compositeur est surtout connu pour ses productions à Broadway. « Stavisky » est une des très rares qu’il ait composé. Il a surtout participé dans des films pour des chansons (« Dick Tracy » pour lesquelles il a obtenu un oscar : « Sooner or later », chantée par Madona, « Birdcage » de Mike Nichols, « Reds » de Warren Beatty) et arrangea sa comédie musicale « Sweeney Todd » réalisée par Tim Burton. La musique est une sorte de pastiche des musiques de l’époque. Elles sont très agréables à écouter. https://www.youtube.com/watch?v=WF6aKxrLR0I&list=PLF725933B95DB78B7

Réalisateur : David Moreau.
Compositeur : Rob.
1 CD Music Box Records :MBR 116

Réalisé par David Moreau (Ils, 20 ans d'écart), Seuls (2017) est un film fantastique, adapté de la bande dessinée franco-belge à succès écrite par Fabien Vehlmann et dessinée par Bruno Gazzotti. Le film raconte l'histoire de cinq adolescents qui se réveillent un matin et découvrent que tous les habitants de la ville ont disparu. Encerclés par un épais brouillard, ils sont livrés à eux-mêmes dans un environnement devenu hostile. D'ailleurs, sont-ils vraiment seuls ? Rob (Maniac, Made in France, Planétarium) signe ici une partition électro-orchestrale comme il aime les faire et qui contribue à la construction de ce climat suspendu et parfois inquiétant digne d'un John Carpenter. La musique est interprétée par le Brussels Film Orchestra.

Réalisation : Jacques Deray.
Compositeur : José Giovanni.
Musique : Claude Bolling.
1CD Music Box Records MBR 113

Music Box Records présente, en CD et dans des versions intégrales, les partitions de Claude Bolling pour les deux films produits et interprétés par Alain Delon : Le Gitan (1975) et Trois hommes à abattre (1980).

Alain Delon et Claude Bolling se connaissent depuis la production de Borsalino et le compositeur a retrouvé l’acteur par la suite pour Doucement les basses, Borsalino & Co et Flic story. Tous ces films ont été réalisés par Jacques Deray. Le trio Delon-Deray-Bolling se reforme une cinquième fois en 1980. Delon, Deray et

 

Réalisation : Damien Chazelle.
Compositeur : Justin Hurwitz.
1CD Milanmusic : n°399 898-2

Premier film de la nouvelle star d’Hollywood, « Guy and Madeline on a Park Bench », est une histoire d’amour tumultueuse entre un musicien de jazz un peu paumé (incarné par le trompettiste Jason Palmer) et une jeune étudiante introvertie. Une romance contrariée dans le milieu de la nuit de Boston, scandée par une série de chansons composées par Justin Hurwitz et des séquences de danse. Ce film de Damien Chazelle est un hommage au cinéma musical des années 40, comme il vient de le faire avec « La La Land » au sujet des comédies musicales des années 50-60. Il ne faut pas s’étonner s’il est très apprécié à Los Angeles : on aime dans la city of star qu’on la magnifie. Le CD est très agréable à écouter même si Justin Hurwitz manque de personnalité dans son écriture à force de composer à la manière de. Espérons que ses compositions deviendront plus originales. Il a le savoir faire, attendons de voir ce qu’il fera avec d’autres réalisateurs.
https://www.youtube.com/watch?v=T68VePRYB8U

 

Réalisateur : Olivier Peyon
Compositeur : Nicolas Kuhn
1CD BOriginal peermusic : n°BOO37

C’est en Uruguay que Sylvie retrouve enfin la trace de son fils, enlevé il y a quatre ans par son ex mari. Avec l’aide précieuse de Mehdi, elle part le récupérer mais arrivés là-bas, rien ne se passe comme prévu : l’enfant, élevé par sa grand-mère et sa tante, semble heureux et épanoui. Sylvie réalise alors que Felipe a grandi sans elle et que sa vie est désormais ailleurs. Cette musique simple aux accents latino-américains jouée avec l’instrument de prédilection de ce compositeur, la guitare, apporte une certaine nostalgie au film. Bandonéon, quelques cordes, on est plus dans un esprit argentin qu’uruguayen. Est-ce que c’était la meilleure façon de raconter en musique cette histoire ? Je ne le pense pas, mais la musique est agréable à écouter et le film est sympathique et émouvant. Un jeune compositeur à suivre.

BRIMSTONE

Réalisateur : Martin Koolhoven
Compositeur : Tom Holkenborg
1CD Milanmusic : n°399893-2

Dans l’Ouest américain, à la fin du XIX siècle. Liz, une jeune femme d’une vingtaine d’années, mène une vie paisible auprès de sa famille. Mais sa vie va basculer le jour où un sinistre prêcheur leur rend visite. Liz devra prendre la fuite face à cet homme qui la traque sans répit depuis l’enfance… C’est un western violent sur ces faux prophètes, sadiques qui sillonnaient les USA et qui enfermaient les femmes pour leur seul plaisir, justifiant leurs actes par la lecture de la bible (ne voyons aucune allusion à notre époque...) Il est interprété avec des acteurs devenus mythiques grâce à un feuilleton célèbre, et la musique est écrite par un compositeur devenu célèbre grâce à « Mad Max ». Ici on est loin de sa musique électro. Il offre des sombres envolées lyriques et délicieusement romantiques. A écouter cette musique on est loin du road movie, on est dans du Barber, du Britten. Cordes, violoncelles, basses et électronique nous entraînent au plus profond de l’âme noire. Le compositeur dit que c’est la Fugue en ré mineur pour orgue de Bach qui l’a inspiré. On aura du mal en écoutant ce qu’il a écrit à retrouver les accents de Bach. Encore un mystère de la création. Le CD s’écoute avec beaucoup de plaisir et rappelle ces scènes sombres et diaboliques de ce film éblouissant ! https://www.youtube.com/watch?v=XTE8ADAXegw

Réalisateur : Kiyoshi Kurusawa
Compositeur : Grégoire Hetzel
1CD BOriginal : n°BO034

Stéphane, ancien photographe de mode, vit seul avec sa fille qu'il retient auprès de lui dans leur propriété de banlieue. Chaque jour, elle devient son modèle pour de longues séances de pose devant l'objectif, toujours plus éprouvantes. Quand Jean, un nouvel assistant novice, pénètre dans cet univers obscur et dangereux, il réalise peu à peu qu'il va devoir sauver Marie de cette emprise toxique. Thriller bancal, trop long, à des moments intense et fulgurant, que la musique de Hetzelfait vibrer. Il y a des textures électroniques pour rendre plus présent le suspens et le monde fantastique, et puis il y a des élans plus lyriques pour l'histoire d'amour. Il y a des influences manifestes de Herrmann, Wagner, Stravinsky, Ravel…. La musique est mystérieuse, et a une importance dans la conception même du film. Grégoire Hetzel a composé une musique très classique où les cordes sont mises en valeur (violon, violoncelle). Al’écoute du seul CD on peut s’en rendre compte. Une belle musique et un CD très agréable à écouter https://www.youtube.com/watch?v=TX8XQ9xYosg

Réalisateur : Nicolas Winding Refn
1CD Milanmusic : 399 897-2

Ce disque est une compilation de chansons qui ont inspiré ce réalisateur pour son film étrange, mélange de fantastique, d’horreur, de science fiction « The Neon Demon ». Punk, disco, électro se mêlent avec des chanteuses comme Lynsey de Paul, Dione Warwick, Amanda Lear…, des groupes comme Suicide, Sparks, Electric Youth… et des compositeurs tels que Giorgio Moroder, Cliff Martinez, Pino Donaggio, Claudio Gizziet et le fils du réalisateur, Julian, qui a travaillé sur « Only God Forgives » et « Neon Demon »… Lorsque l’on connaît l’ambiance des films de Winding Refn on ne peut s’attendre qu’à des morceaux planants et bizarres. La plupart de ces morceaux sont des extraits de musique de long-métrages (« Dressed to Kill », « Valley of the Dolls » « Flesh for Dracula »…) Nicolas aime mettre de la musique sur ses plateaux pour créer une ambiance qui aide les acteurs dans leur jeu. Vu ce qu’il choisit, on peut comprendre l’ambiance qui y règne.
https://www.youtube.com/watch?v=aKhqXUXBUk4