BEETHOVEN : Konzert in D für Violine und Orchester op. 61.  Bärenreiter Urtext : BA 9019.  Critical Commentary par Jonathan Del Mar : BA 9019. Partition violon/piano : BA 9019a. Kadenzen zu Unwig van Beethoven Konzert für Violine und Orchester : BA 9020.

Les chefs et les violonistes qui voudront étudier en détail le Concerto pour violon de Beethoven disposent désormais d’outils tout à fait remarquables. La partition d’orchestre, précédée d’une préface consacrée essentiellement aux problèmes d’édition, possède la clarté et la lisibilité, ainsi que la rigueur qu’on attend de ce genre d’édition. La réduction pour piano est tout à fait remarquable : les pianistes accompagnateurs sont parfois bien malheureux de la façon dont ils sont traités par les transcripteurs. La version à la fois fidèle et pianistique qui est établie à partir du « Urtext » par Martin Schelhaas les comblera.

Cette même version piano/violon contient deux parties de soliste : l’une établie simplement à partir du texte, l’autre annotée et doigtée par Detlef Hahn, en lien étroit avec l’éditeur.  Le commentaire critique de Jonathan Del Mar concerne non seulement les sources et l’édition de ce concerto mais traite également de l’adaptation pour piano que réalisa Beethoven lui-même, dédiée à Julia von Breuning, femme de son ami Stephan.  On trouvera enfin, dans un volume séparé, de très nombreuses cadences écrites pour ce concerto par Auer, David, Dont, Joachim, Laub, Molique, Nováček, Saint-Saëns, Spohr, Vieuxtemps, Wieniawski, Wulfhorst et Ysaÿe. Bien sûr, une préface détaillée permet de se retrouver dans cette surabondance. En résumé, on ne peut que saluer cette édition monumentale réalisée par Bärenreiter.