Marimba Concerto n°1. One World-One Dream-One Love.

Chin-Cheng LIN : Marimba Concerto n°1. One World-One Dream-One Love.   Réduction de piano.  Dhalmann : FD0348PR.

Écrit primitivement pour orchestre symphonique, ce concerto, dont la composition a été commencée en 2009, a été réécrit pour marimba & orchestre à cordes. Un premier mouvement à la fois rythmique et lyrique est suivi d’un deuxième mouvement, One Dream, dont le nom suggère bien le caractère. Un troisième mouvement, à la fois rythmique et passionné termine cette œuvre inspirée par les jeux olympiques de Pékin de 2008.  Elle en a le souffle, la grandeur et la poésie.

Bernard de VIENNE : Checkpoint II.

Bernard de VIENNE : Checkpoint II.  Marimba solo. Dhalmann : FD0344.

 

Véritable œuvre, et non pas « œuvre pédagogique », cette pièce volontairement simple techniquement ne cède à aucune facilité d’écriture.  L’auteur demande un respect scrupuleux de la partition écrite, « sans ajouter ou retrancher quoi que ce soit ». Une œuvre exigeante, donc, mais destinée à un niveau débutant/moyen.

 

 Danse avec le vent.

Arletta ELSAYARY & Bernard ZIELINSKI : Danse avec le vent.  Caisse claire & piano, pour le premier cycle.  Dhalmann : FD0343.

Voici une jolie pièce où deux parties à la fois vivantes et un peu mélancoliques dans leur tonalité de do mineur enchâssent un do majeur lumineux. On y sent comme un souvenir d’Europe Centrale. La partie de piano pourra être confiée sans problème à un élève.

Lin Chin CHENG : Noriyoune.

Lin Chin CHENG : Noriyoune.  Marimba solo. Dhalmann : FD0276.

 

Cette œuvre tonale est dédiée à deux amis du compositeur. Classée dans un niveau moyen-difficile, elle est pleine de charme et de légèreté dans un tempo très rapide et des mesures très diverses, notées à la croche, ce qui n’empêche pas un lyrisme certain.

 

Cœur de batteur.

Bernard ZIELINSKI & Michel NIERENBURGER : Cœur de batteur.  Pièce pour batterie & piano. Préparatoire. Lafitan : P.L.2152.

Préparatoire ? Pour le batteur, sans doute, mais pas pour le pianiste qui a un rôle très important dans cette pièce écrite dans un langage certes tout à fait tonal, mais très joliment modulant.  Il y a un vrai dialogue entre piano & batterie qui demande une grande entente entre les interprètes. Il s’agit donc d’une musique tout à fait intéressante à laquelle on souhaite beaucoup de succès.

Mermaids

Daniel GOYONE : Mermaids  pour deux marimbas.  Dhalmann : FD0271.

De difficulté moyenne, cette pièce est une version raccourcie et adaptée pour percussion du thème original. Thème construit à partir de permutations métriques empruntées à la musique indienne.

Œuvres pour percussions

Alain A. ABBOTT : Œuvres pour percussions.  Delatour : DLT1085

Écrites essentiellement pour vibraphone et certaines avec marimba, ces pièces faciles sont nombreuses et variées. L’une d’elles requiert un accompagnement de piano. Toutes demandent beaucoup de sensibilité et de délicatesse, même les plus rythmées. Ce sera une mine pour les pédagogues.

Boléro

Jacques OFFENBACH : Boléro  pour marimba & piano. Extrait de Prière et Boléro  op. 22 pour violoncelle & piano. Arrangement John Hearth. Dhalmann : FD0250. http://www.dhalmann.fr/index.html

 

Cette transcription très fidèle est bien agréable et pleine d’entrain. De niveau troisième cycle, elle a été au programme des examens de la FFEM en 2011.

 

T’emballes ?

Daniel SAUVAGE, Sylvain SOUMAGNE : T’emballes ?  Concerto pour percussion & piano en trois mouvements pour le cycle 1. Dhalmann : FD0246.Le premier mouvement, pour quatre timbales et piano, porte le nom générique de l’œuvre. Le second mouvement s’intitule : Xy’Va ? et est écrit tout naturellement pour xylophone, glockenspiel et piano, quand au troisième, intitulé Blues à Tergnier, il rassemble batterie, triangle, tambourin, castagnettes et deux polyblocks sans

La Ballade de Nala.

Patrick MENDEZ : La Ballade de Nala.  Vibraphone solo. Collection « Azurythm » dirigée par Régis Famelart. Dhalmann : FD0247.Voici une œuvre qui fait appel à la sensibilité et l’inventivité créatrice de l’instrumentiste : elle ne comporte en effet aucune indication métronomique ou de nuances. L’auteur s’en explique : « Chacun pourra choisir son tempo selon son envie et ses facilités. Les nuances, elles, s’installeront petit à petit en jouant tout simplement. La musique devrait

 Élixir

Max MÉREAUX : Élixir  pour xylophone & piano. Armiane : EAL 512.

Que voilà un agréable élixir ! Évoluant dans une ambiance tournant autour de , il nous promène dans des harmonies délicates et changeantes à souhait. Il y a beaucoup de poésie dans cette pièce exigeante pour le deuxième cycle.

 Checkpoint I.

Bernard de VIENNE : Checkpoint I.  Multi-percussions solo. Niveau : Facile. « Carnets du 21e siècle », Dhalmann (www.dhalmann.fr) : FD0283. 

Pièce écrite pour un percussionniste ayant à sa disposition : 1 grande cymbale (18 cm), 2 cloches mambo, 3 temple-blocks et 3 toms. Les Checkpoints I, II, III et IV sont de difficulté croissante.

Marcel JORAND : Feria.Pièce en 3 mouvements pour percussions & piano. Lafitan : P.L.1907.

Issue de l’ambiance des fêtes taurines du midi de la France, cette œuvre reprend trois moments forts de la « Feria » : l’ « Abrivado », défilé et parade, la « bodega », station obligée à l’auberge et enfin la « corrida ». Elle demande trois timbales, une grosse caisse grave, et une cymbale sur stand… sans oublier le piano ! Elle devrait procurer beaucoup de plaisir aux élèves (niveau élémentaire) qui feront vivre cette Feria.

Jean-Michel TROTOUX : Elle nagepour vibraphone. Lafitan : P.L.2059.

 

De niveau élémentaire, cette pièce, qui a été utilisée pour un court-métrage d’Alexis Mallet, intitulé « De l’air », se meut dans un monde à la fois doux et inquiétant, dans une tonalité flottante… C’est un très joli moment musical.

 

Sébastien CALCOEN, Michel NIERENBERGER : Mes premières timbalespour timbales & piano. Lafitan : P.L.2012.

Allegretto giocoso : on imagine la joie du jeune percussionniste (niveau préparatoire) interprétant pour la première fois une pièce pour timbales ! Deux timbales suffisent pour cette pièce qui se termine par un « saute noir’ » dominante/tonique ff qualifié par l’auteur de « triomphal » ! La partie de piano donne des couleurs à tout cela en passant par des moments faussement tragiques. Mais l’humour et la joie triomphent toujours !

Michel NIERENBERGER, Sébastien CALCOEN : Vignophonons !pour caisse claire & piano. Lafitan : P.L.1966.

 

Qu’est-ce qu’un « vignophone » ? La réponse se trouve dans la dédicace « à la grande dynastie des Vignon », Les plus curieux pourront se reporter au site http://www.vignonmusic.fr/famille.htm où se trouve, nous semble-t-il, la réponse.

En tout cas, cette pièce bien réjouissante met en œuvre non seulement la caisse claire mais aussi les mains du pianiste frappant sur ses genoux, sur le rebord du pupitre (avec circonspection, précisent les auteurs…). Bref, les élèves (de niveau préparatoire) ne verront certainement pas le temps passer en montant cette œuvre ! Nul doute qu’il en soit de même pour les auditeurs…

Marcel JORAND : Aurora pour caisse claire & piano. Lafitan : P.L.1908.

Cette pièce pleine d’allant est destinée aux percussionnistes débutants. Si la technique en est évidemment simple, il faudra cependant à l’interprète un rythme déjà bien installé. La partie de piano donne à cette œuvre tout son sel mais n’est pas, elle, destinée à un débutant : elle est abordable pour un élève de deuxième cycle.

Le rythme oh oui ! à la caisse claire.

Gérard BERLIOZ : Le rythme oh oui ! à la caisse claire.  10 solos avec play-back.  CD. « Percus Audio », Combre : C06698.

Comment apprendre les formules rythmiques en faisant de la musique…  Après tout, ce volume pourrait être utilisé avec profit en Formation musicale.  Il suffit de remplacer la caisse claire par un « frappé » manuel.  Gérard Berlioz offre à tous un excellent outil, bien agréable à utiliser.  Le CD contient la réalisation intégrale de chaque pièce et son play-back.

Gérard BERLIOZ : Le rythme oh oui !

à la caisse claire.  10 solos avec play-back.  CD. « Percus Audio », Combre : C06698.

Comment apprendre les formules rythmiques en faisant de la musique…  Après tout, ce volume pourrait être utilisé avec profit en Formation musicale.  Il suffit de remplacer la caisse claire par un « frappé » manuel.  Gérard Berlioz offre à tous un excellent outil, bien agréable à utiliser.  Le CD contient la réalisation intégrale de chaque pièce et son play-back.

Jean-Marc LAJUDIE : Steps in Saint-Germain

Jean-Marc LAJUDIE : Steps in Saint-Germain. 4 arrangements for 3 drums. Delatour : DLT1752.

Classés de facile à moyen, ces arrangements pour trois batteries permettront à trois batteurs de jouer ensemble. L’auteur connaît bien Saint-Germain-des-Prés puisqu’il a, entre autres, tourné avec Juliette Greco… Il connaît bien aussi la pédagogie, qu’il pratique toujours régulièrement. Voici donc quatre arrangements pleins d’humour et de dynamisme. Notons la sagesse de l’auteur qui précise : « Le professeur est le seul juge pour le tempo à adopter ».

Jacky BOURBASQUET & Claude GASTALDIN : Drum Session 14

Jacky BOURBASQUET & Claude GASTALDIN : Drum Session 14.  Musique : Lionel Melot.  Alphonse-Leduc : AL 30 519.  23 x 31 cm, 36 p., CD inclus.

Drum Session 14 complète les treize recueils déjà parus aux éditions Leduc.  Celui-ci comporte 29 pièces qui familiariseront l’élève avec des styles fort variés, tout en respectant son niveau technique (échelons 1 à 7), lui permettant de progresser à son rythme.  Il pourra, grâce aux play-back du CD, travailler avec un véritable orchestre.

    Thierry DELERUYELLE : Ohayô Clémence pour xylophone & piano

Thierry DELERUYELLE : Ohayô Clémence pour xylophone & piano.  Niveau 1er cycle, 3e année.  Lafitan : P.L.1949.

« Cette pièce est une ode à la naissance d’une petite Clémence dont la mère est japonaise et le père français ».  On y trouve deux parties, la première à sonorités japonisantes, la deuxième, plus lente, aux sonorités occidentales.  Un final dans un tempo rapide clôt le tout.  La partie de piano n’offre guère de difficulté et sera jouée avec profit par un élève.