Wieslaw JANECZEK : Rag Train pour batterie et piano. Fin de 1er cycle. Lafitan : P.L.3324.

Cette pièce très entrainante met en œuvre l’ensemble de la batterie. Rag ou boogie ou les deux ? N’oublions pas que le mot «  boogie-woogie  » vient du rythme des roues des trains passant sur les jointures des rails ! Et que si dans ce morceau on retrouve bien une grille de blues ce n’est pas non plus par hasard. Avec les rails soudés, adieu le «  boogie-woogie  » naturel des chemins de fer… La partie de piano, rythmiquement pas si facile pour les pianistes non-initiés au jazz, assure donc la grille et la mélodie. Et le tout, disons-le, est très réussi et devrait avoir beaucoup de succès. Petit codicille : pour ceux qui auraient oublié – ou n’auraient pas connu – le bruit des roues sur les rails, allez voir le «  Tirebouchon  », train d’Auray à Quiberon. https://www.youtube.com/watch?v=EykvaLPMS24
Daniel Blackstone