Marimba solo. Assez difficile. Dhalmann : FD0280.

 

L’atmosphère de cette pièce correspond bien à son titre. Un grand choral est enchâssé entre deux parties expressives et d’une grande fluidité. Le tout est écrit dans un langage qu’on pourrait qualifier de classique, à la fois tonal et modal. L’ensemble est bien agréable et un peu envoutant.