Imprimer
Catégorie : CDs&DVDs

Airs à 4 parties du Sieur DASSOUCY. HORTUS (www.editionshortus.com ). HORTUS 169. 2019. TT : 66’ 35.

Une découverte et une première mondiale : après avoir été retrouvés en parties séparées, voici les Airs (1653) du Sieur Charles COYPEAU D’ASSOUCY (1605-1677), poète lyrique, compositeur, luthiste et théorbiste virtuose, ami de Cyrano de Bergerac et de Molière. Marco Horvat — musicien polyvalent spécialisé en chant, théorbe, guitare, vièle… — les restitue avec le concours de l’Ensemble Faenza qu’il a fondé en 1998, avec voix (soprano, mezzo-soprano, ténor, basse) et instruments (flûte, violon, violes, basse de viole, théorbe). Il leur tient à cœur de pratiquer à juste titre le « chant auto-accompagné » traditionnel.


Les thèmes abordés concernant l’amour (infidélité, langueur, absence, soupirs), le lyrisme (fontaines, soleil, forêts, rochers)… sont traités dans la belle langue française du XVIIe siècle digne de Corneille (1606-1684) — de la même génération que Dassoucy — ou Molière (1622-1673) (cf. livret). À ces Airs sont associées d’intéressantes transcriptions instrumentales d’Edmond Gautier (1575-1651) : Canaries pour luth ; L’immortelle, courante pour luth ; d’Angelo Michele Bartolotti (1615 ?-1681), courante pour guitare ; d’Étienne Moulinié (1599-1669) : Fantaisie pour violes ; de Charles Hurel (1665-1692) : Prélude pour théorbe ; et Charles Dufaut (XVIIe s.) : Sarabande pour luth. Ces diverses danses, tout en recréant l’atmosphère du XVIIe siècle, mettent aussi particulièrement en valeur les talentueux instrumentistes très motivés de l’Ensemble Faenza et leur chef si entreprenant.
La lecture des poèmes (cf. p. 18-31) est en elle-même déjà très enrichissante ; ils sont encore rehaussés par l’apport vocal et instrumental. Décidément, les trouvailles du Label HORTUS et de son dynamique directeur Didier Maes contribuent indéniablement à enrichir la discographie française.