Imprimer
Catégorie : CDs&DVDs

Le célèbre pianiste Aldo CICCOLINI, né en 1925 à Naples, est mort en 2015 à Asnières-sur-Seine. Il a été l’élève notamment d’Achille Longo, de Marguerite Long et d’Alfred Cortot. En 1949, il s’installe à Paris et obtient le Premier Grand Prix du Concours Marguerite Long-Jacques Thibaud. Il a joué sous la direction des plus grands chefs internationaux. Naturalisé français en 1971, remarquable pédagogue, il a enseigné au CNSM jusqu’en 1987 et participé à de nombreuses master classes.

Ce précieux coffret comprend 8 disques enregistrés respectivement en 1956, 1961, 2002 et 2005 (CASCAVELLE). Joël Perrot a assuré la direction artistique et l’enregistrement de ceux effectués entre 1996 et 2014 et réédités en 2018 pour le Label GALLO. Cette réalisation représente en quelque sorte le testament pianistique du maître, une synthèse de ses conceptions interprétatives très personnelles résultant de sa connaissance si approfondie de nombreuses œuvres des sept compositeurs.

Dans son cas, le titre Art revêt aussi son sens latin de science (ars musicae) et la notion allemande d’Aufführungspraxis (pratique de l’interprétation). Comme le souligne Joël Perrot : « Chaque disque d’Aldo Ciccolini est unique et ne ressemble jamais à ce que l’on croit savoir d’une œuvre ». Il ne cherche pas à séduire les auditeurs, il souhaite avant tout rester fidèle aux intentions des compositeurs. Pour lui, les esthétiques baroque, romantique et impressionniste n’ont aucun secret.



Le Disque 1 s’impose par la précision digitale, la transparence et le sens de la syntaxe avec 5 Sonates de Domenico Scarlatti (1685-1757) ; par le coloris impressionniste et la fluidité dans les 12 Préludes du Livre 1 de Claude Debussy (1962-1918). Le Disque 2 se distingue par l’impeccable vélocité dans deux Impromptus de Franz Schubert (1797-1928), par les attaques précises et les nuances très diversifiées dans le Concerto n°2 de Franz Liszt (1811-1886) avec l’Orchestre de la Suisse Romande (dir. Ferenc Fricsay) et par la parfaite maîtrise et la sonorité chantante notamment dans le Largo de la Sonate en si mineur de Frédéric Chopin (1810-1849). Les Disques 3 et 4 concernent les 21 Nocturnes de Chopin : un modèle d’expressivité et de ciselé du phrasé. Le Disque 5 contient l’énergique Fachingsschwank aus Wien (Carnaval de Vienne) op. 26, de Robert Schumann (1810-1856), les Waldszenen (Scènes de la Forêt), pièces descriptives et poétiques évoquant le chasseur, les fleurs, l’auberge, l’oiseau prophète... et l’adieu, et se termine par la Grande Sonate en fa mineur, enregistrée en 2002 à Paris et bénéficiant de l’acoustique de l’Église Saint-Marcel. Les Disques 6, 7 et 8 sont consacrés aux 10 Volumes des Pièces lyriques d’Edvard Grieg (1843-1907) aux titres si évocateurs, dont Mélancolie (CD 6, pl. 27), profondément ressentie ; à noter également La marche des paysans norvégiens (CD 7, pl. 2), bien enlevée, ainsi que son évocation pleine de rêverie du Passé et ses Souvenirs (CD 8, pl. 18-19), composés en 1901 et enregistrés en 2004.

Ce coffret de plus de 150 pièces brèves, enregistrées plutôt au début et vers la fin de la carrière d’Aldo Ciccolini, témoigne d’une technique éblouissante, d’une haute leçon de styles alliant rigueur, authenticité, sincérité et émotion. Un sommet de la discographie pianistique devant figurer dans toute discothèque spécialisée.
Édith Weber
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2018