Imprimer
Catégorie : CDs&DVDs

La vie et la carrière de Henri MARTEAU (1874-1934) — né à Reims d’un père français et d’une mère allemande, résidant en Allemagne, ballotté entre deux pays et, victime de l’antagonisme franco-allemand, finalement naturalisé suédois, parfaitement bilingue et biculturel — sont tributaires des aléas de l’histoire. Grand voyageur, ami de Max Reger, successeur du célèbre violoniste Joseph Joachim, il se situe dans la mouvance romantique tant par ses choix de textes que par son style musical.



Il a déployé des activités de professeur à Prague, Leipzig et Dresde ; conférencier ; concertiste (jusqu’à 120 concerts annuels) et compositeur d’environ 45 œuvres : musique de chambre, d’orchestre, musique chorale, musique religieuse et Lieder dont 2 Cycles, l’un intitulé en français : Huit Mélodies pour chant avec accompagnement de piano (op. 19c) ; l’autre avec le même titre traduit en allemand (op. 28). D’une manière générale, ses thèmes d’inspiration concernent, entre autres, la nature, la pluie, les matins d’octobre, la rue le soir ou encore le chêne, la nuit d’amour... Ils sont chantés par la mezzo-soprano bulgare Vesselina Kasarova à la voix puissante et dramatique, accompagnée tout en délicatesse au piano par Galina Vracheva, professeur de piano et de composition à Munich, Kiev et Berlin, sollicitée pour des

masterclasses notamment dans la Maison de la famille Marteau. Cette spécialiste de l’improvisation se révèle également être une accompagnatrice attentive.

Le CD se termine par Fünf Schilflieder für Bariton mit Begleitung des Klaviers & obl. Bratsche (5 Chansons du roseau avec accompagnement du piano et alto obligé), évoquant le coucher de soleil, la tempête, le chemin forestier, et se terminant avec la mélodie : Auf dem Teich (« Sur l’étang »), interprétée par l’inégalable voix puissante et dramatique de Dietrich Fischer-Dieskau à retrouver avec intérêt. Henri Marteau : révélation d’un esprit romantique.
Édith Weber