Ce musicien indépendant, compositeur, violoniste et pianiste, est une figure marquante de la musique polonaise. Il s'inspire volontiers du terroir, c'est le cas de son opus 2, intitulé Cracoviennes ou encore de son opus 11 : Polnisches Wiegenlied (Berceuse polonaise). Son opus 14 : Les Sentiments traduit musicalement L'inquiétude, La consolation ou encore La résignation. En revanche,  son opus 30 : En pastel cède la place aux états d'âme et à la mélancolie. La pianiste Anna Mikolon, diplômée de l'Académie musicale Stanislaw Moniuszko et l'École musicale d'État F. Chopin, a participé avec grand succès à plus d'une vingtaine de concours de pianistes et a été très souvent récompensée en tant qu'enseignante. Elle revit intensément les intentions de Zygmunt Noskowski qui spécule sur la simplicité, la structure claire (souvent répétitive : A B A', avec modulation dans les parties centrales) et recherche volontiers les contrastes mélodiques et dynamiques. Elle contribue très largement à la valorisation de l'œuvre pianistique de ce grand compositeur qu'elle tire enfin de l'oubli. À découvrir et apprécier.