DUCASSE. HURÉ. IBERT. KOECHLIN. De La PRESLE. RAVEL. ROUSSEL. SÉVERAC. Amaury Breyne, piano. 1 CD Hortus. Collection « Les Musiciens et la Grande Guerre. Vol XXIII ». HORTUS 723. TT : 68’17.

indirect avec la guerre. Contrairement aux volumes précédents on n’y trouve aucune trace de militarisation, mais à l’inverse, différentes postures créatrices cherchant délibérément à s’extraire du climat délétère et dramatique du conflit. Les compositeurs convoqués pour cet enregistrement, ayant tous appartenu au service de santé des armées, marquent par leurs oeuvres l’ardent désir de se rattacher au souvenir du bienheureux passé, ou à l’inverse de se tourner vers l’avenir, dans une modernité assumée et rêvée comme un havre de paix. Refuge dans des formes anciennes, ambigüité tonale, dissonances, accumulation,

juxtaposition et fragmentation thématique, la recherche d’un ailleurs-refuge trouve également sa place dans le folklore français et ses archaïsmes qui constituent alors une belle opportunité (danse, cloches, carillons). Un programme dense et éclectique (Le vent dans les ruines de Jacques Ibert, Variations sur un choral de Roger Ducasse, Petite berceuse de Jacques de la Presle, Deuxième sonate de Jean Huré, Doute d’Albert Roussel, Prélude de Maurice Ravel, Les Naïades et le faune indiscret de Déodat de Séverac et la Troisième sonatine de Charles Koechlin) où le piano superbe d’Amaury Breyne parvient à répondre parfaitement à ce lourd cahier des charges par la diversité et la beauté de son jeu reproduisant avec pertinence l’imaginaire et l’exactitude ces différents climats. Un superbe album et un livret très didactique, ce qui ne gâche rien ! Incontournable !