Imprimer
Catégorie : CDs&DVDs

Hommage à MESSIAEN : Préludes pour piano. Catalogues d'oiseaux (deux extraits : La Bouscarde, L'Alouette Lulu ).  Quatre Études de rythme (deux extraits : Île de Feu, I et II).  Pierre-Laurent Aimard, piano.  Universal/DG : 00289 477 7452.  TT : 59'48.

Protégé du maître, élève de son épouse Yvonne Loriod, Pierre-Laurent Aimard rassemble un certain nombre de pièces pianistiques relativement négligées de Messiaen. « Écrites à des moments difficiles de son existence », ces compositions sont très contrastées.  Les Préludes (1928-1930), composés peu après la mort de sa mère, Claire Delbos, montrent déjà une totale maîtrise des possibilités de  l'instrument, dans la lignée de ses maîtres, Dukas et Debussy.  Une pièce comme Les sons impalpables du rêve... associe son et couleur, technique qui habitera bien des pages ultérieures.  Le sonorités sont cosmiques et l'harmonie des plus habiles, tels ce martèlement de sonorités, cette progression dynamique avec des effets de résonance comme

lumineuse.  Tribut à la source d'inspiration majeure de Messiaen, les chants d'oiseaux, qui trouvera son glorieux aboutissement dans Saint-François d'Assise, P.-L.Aimard joue deux extraits du gigantesque Catalogue d'Oiseaux, ces « petites pièces de théâtre ornithologique », fidèles restitutions de ce que la Nature livre de plus beau.  Le récital se clôt par deux extraits des Études de rythme. Écrites pour Y.Loriod, la virtuose, elles exigent une formidable énergie. Elles sont dédiées à la Papouasie et à ses rythmes primitifs : martèlements incessants encore, de la main gauche notamment, et chapelets d'accords percussifs.  Partout P.-L.Aimard privilégie une approche pudique. Il est à l’aise autant dans les nuances de coloris - « cascades de pierreries », souligne-t-il - que dans les ruptures de rythme et les contrastes harmoniques qui exploitent l’entier registre du clavier.