Anna-Maria Hefele, soprano. Chœur de chambre I Vocalisti, dir. Hans Joachim Lustig. 1CD RONDEAU PRODUCTION (www.rondeau.de) : ROP6123. TT : 73’09.

Le Label leipzicois RONDEAU PRODUCTION vient de publier, sous le titre de l’incipit du Psaume 98 : Cantate Domino canticum novum/Singet dem Herrn ein neues Lied (Chantez au Seigneur un cantique nouveau) une remarquable Anthologie de musique chorale moderne et d’œuvres de commande réalisée en premier enregistrement mondial par le Chœur de chambre I Vocalisti, et avec le concours d’Anna-Maria Hefele (soprano aiguë). Dirigés par Hans Joachim Lustig, ils exploitent de nouveaux mondes sonores et excellent dans des tessitures aiguës extrêmes comme, par exemple, le motet à 8 voix, sous le titre : Cantate Domino… d’Ugis Praulins (né en 1957), composé pour A.-M. Hefele ou encore le motet Singet dem Herrn… pour chœur de 4 à 6 voix et soprano solo datant de 2002 et dédié par Vic Nees (1936-2013) au Chœur de chambre, de même que celui à 12 voix de Thomas Hofmann (né en 1958) pour deux chœurs à 4 voix ; le

motet Cantate Domino… pour chœur à 8 voix avec soprano et basse solos, composé en 2016 par Hans Schanderl (né en 1960) ; l’hommage à Jean Sébastien Bach de 8 à 16 voix (Psaume 149), composé en 2000 et révisé en 2016 par Alexander S. Vujic (né en 1945). Ils sont, en outre, dédicataires du motet pour chœur à 6 voix Cantate Domino d’Alwin Michael Schronen (né en 1965), ainsi que du motet Canticum novum (… ab extremis terrae) composé à leur attention par Michael Ostrzyga (né en 1975). Les excellents chanteurs et Anna-Maria Hefele interprètent avec un enthousiasme communicatif ces œuvres se réclamant de nouveaux mondes sonores et particulièrement exigeantes. Ils transmettent leur passion pour ces musiques à l’avant-garde du chant choral et réservent un sort royal à l’impressionnant motet pour chœur à 4 voix sur le Psaume 98 composé en 1934 par Hugo Distler (né en 1908, tragiquement disparu en 1942), chanté avec élan et une remarquable diction, avec des entrées volubiles et énergiques, quelques passages à découvert et une facture mélodique moderne. Cette Anthologie a sa place dans toute discothèque de musique chorale contemporaine.