Joseph HAYDN : Harmoniemesse, Hob. XXII.14. Symphonie N° 101 (Die Uhr). 1CD RONDEAU PRODUCTION (www.rondeau.de ) : ROP6124. TT : 81’ 17.

L’excellent Chœur de chambre de la Frauenkirche à Dresde, des solistes renommés : Ina Siedlaczek (Soprano), Bettina Ranch (Alto), Tobias Hunger (Ténor), Tobias Berndt (Basse), avec le Reussisches Kammerchorchester, tous placés sous la direction de Matthias Grünert, Kantor de la Frauenkirche, proposent d’une part la Harmoniemesse, dernière composition achevée et, d’autre part, la Symphonie N° 101-Die Uhr (L’Horloge) de Joseph Haydn (1732-1809).
La Harmoniemesse, en Si b majeur, composée en 1802, dédiée à la Princesse Esterhazy, a été créée à Eisenstadt la même année. Le Kyrie se présente comme une insistante prière. Le Gloria plus développé, de caractère énergique, est suivi du Credo très affirmatif contrastant avec le Sanctus expressif et insistant, avec

une facture mélodique typiquement classique, suivi du Benedictus très allant et scandé par les cordes. Enfin, l’Agnus Dei, sur les paroles Dona nobis pacem, pose un point d’orgue éclatant sur cette Messe entraînante et pleine de vie.
Le second volet concerne sa Symphonie N°101-Die Uhr (L’Horloge), en Ré majeur, terminée en 1795 à Londres où elle a été créée. Elle comprend quatre mouvements : Adagio-Presto ; Andante ; Menuetto. Allegretto ; Finale. Vivace. Haydn confère aux cuivres un rôle indépendant, et non simplement de soutien. Matthias Grünert et le Reussiches Kammerorchester qu’il a fondé en donnent une version impressionnante, soulignent le caractère descriptif, c’est ainsi que, dans le deuxième mouvement, on perçoit pour ainsi dire le tic-tac d’une horloge. Bénéficiant d’une remarquable prise de son, ils ont signé deux versions de référence.