ses 16 Tableaux d'une exposition Salvador Dali (à ne pas confondre avec ceux de Modeste Moussorgski), pages descriptives parmi lesquelles figurent : Portrait de Paul Éluard, Portrait de Picasso, Christ de Saint Jean de la Croix ; Nature morte vivante ou encore Le Sommeil, Girafe en feu, La Gare de Perpignan et le plus original : Rêve causé par le vol d'une abeille autour d'une pomme-grenade une seconde avant l'éveil. Le pianiste Tomasz  Jocz a fait ses études à Gdansk ; en France auprès de Bernard Ringeissen ; en Russie, avec Alexei Orlovetzky et, en Angleterre, avec Bernard Roberts. Il brille par sa virtuosité et son jeu perlé dans les traits fulgurants, par sa musicalité dans les passages plus intériorisés ou impressionnistes. Il s'associe à Karolina Piatkowska-Nowicka (violon) pour interpréter la Sonate : Spring in America, dans laquelle des passages expressifs, de bravoure (jazzy) et de passion alternent. Avec Krzysztof Pawlowski (violoncelle), il propose une version très prenante de la Sonate intitulée : The Song of Hope and Love évoquant, tour à tour, la passion, l'émotion, la colère et encore l'expression, grâce à la chaude sonorité du violoncelle parfois à découvert et à l'accompagnement pianistique en parfaite connivence. Encore une révélation d'Acte Préalable — dont l'œuvre éponyme d'Alexandre Scriabine a servi de libellé.