Jan Dismas ZELENKA : Missa omnium sanctorum.  CD Diffusion (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) : NIBIRU 01542231.  TT : 68’33.

J. D. Zelenka (1679-1745) a été formé chez les Jésuites au Collegium Klementinum à Prague, avant de s’installer à la Chapelle de la cour de Dresde où il s’essaie à la composition.  Sa musique sacrée (MessesOratoriosLitaniesPsaumesTe DeumLamentationsRépons pour la Semaine sainte) marque le point culminant de la production baroque en Bohême. Dès l’introduction orchestrale, sa Missa Omnium Sanctorum ZWV 21, terminée en 1740, enregistrée à Prague, en juillet 2011, s’impose aux auditeurs par son entrain et son dynamisme.  Le remarquable Kyrie tripartite est bien structuré ;

le Gloria, de caractère concertant, bien enlevé et le Cum Sancto Spiritu donne lieu à une fugue particulièrement énergique.  Le Credo, très affirmatif, avec des ritournelles classiques entre les chœurs déclamés syllabiquement, est suivi du Sanctus avec chœur et tutti orchestral, puis du Benedictus, très lent et méditatif, avec la mélodie grégorienne énoncée en valeurs longues, et l’Agnus plus majestueux avec son Dona nobis très prenant, sert de conclusion à cette dernière Messe de Zelenka, interprétée avec d’excellents solistes, l’Ensemble Inégal, les Prague Baroque Soloists, placés sous la direction très précise et expressive d’Adam Viktora qui a aussi le mérite d’avoir, en premier enregistrement mondial, révélé son Christe eleison ZWV 29.  Depuis quelques décennies, grâce aux productions discographiques, J. D. Zelenka a enfin regagné, dans la musique européenne, la place qu’il mérite.