Imprimer
Catégorie : Concerts

Un récital qu’il ne fallait pas manquer à Chambéry! Celui de l’intégrale Ravel de Bertrand Chamayou… Et le public ne s’y est pas trompé. C’est un théâtre Charles Dullin comble qui a accueilli, dans le cadre du Bel-Air clavier festival - qu’il dirige, Bertrand Chamayou et son intégrale Ravel. Enregistrée par ses soins l’an dernier, elle fut l’objet d’un concert mémorable en janvier au Théâtre des Champs-Elysées, un mois avant que l’artiste ne soit couronné par une Victoire de la musique. Que dire de son interprétation, à part qu’elle est brillante, précise, sure, intelligente ? Une intelligence qui transparaît même dans l’agencement successif des pièces du concert ! Tout en mettant en valeur les nombreuses facettes du compositeur « euskado-savoyard », l’interprétation de Bertrand permet au « geste » ravélien de s’affirmer dans toute sa splendeur. Quant à l’usage de la pédale, qu’il change avec un soin particulier, sans souvent poser le talon (sa taille modeste le permet), il reste un modèle pour tous ceux qui la conçoivent comme un moyen d’enrober le son en permanence par l’ajout d’harmoniques.