Imprimer
Catégorie : Concerts

La huitième édition du Concours International de Piano de Lyon s'est déroulée du 2 au 5 juillet dernier. L'événement musical dépasse le simple cadre de la compétition. Svetlana Eganian, sa fondatrice, déborde d'enthousiasme. En quelques années, cette véritable fête du piano a pris une envergure comparable à celles des concours Reine Élisabeth de Belgique ou Frédéric Chopin de Varsovie.

Coup de génie

 

La capitale des Gaules est dotée d'un concours de piano à sa mesure ! Présidé par des personnalités musicales telles que Jacques Rouvier, Christian Ivaldi, Marie-Catherine Girod, Michel Dalberto, Alexandre Paley ou Dmitri Bashkirov, cette manifestation vise à : « Révéler des artistes et enrichir la société ». La double devise traduit une volonté de promouvoir de jeunes talents et de créer un carrefour musical, un lieu d'échange privilégié où artistes et public communient dans un même amour de l'Art.

 

 

Depuis la création du concours en 2009 ce sont des centaines de spectateurs qui sont venus écouter la cinquantaine de jeunes candidats sélectionnés chaque année. Le service de communication de la ville de Lyon donne une splendeur particulière à l'événement. Le Conservatoire à Rayonnement Régional ainsi que le Conservatoire Supérieur de Musique de Lyon ouvrent les portes de leurs salles de répétitions et de concerts. Des sponsors privés et des entreprises partenaires apportent leur soutien. Enfin, les nombreux bénévoles et les familles d'accueil contribuent à optimiser ce cadre d'exception.

 

 

 

Coup de cœur

 

Le concert de gala clôt le concours. Yolande Kouznetsov, co-directrice artistique, évoque ces moments musicaux :

 

« Ce sont toujours des concerts exceptionnels et je suis souvent émue lorsque j'entends des pièces sublimes du répertoire jouées à la perfection ».

 

 

 

Au terme de la session 2016, cinq prix ont été remis

 

Le premier prix, d'un montant de 5000 euros offert par la société BDO, revient à Leonel  Morales-Herrero. Le jeune virtuose espagnol a également suscité le coup de cœur des Festivals Les Pianissimes et Les Virtuoses du piano de l'association Fréderic Chopin de Lyon. Il est, de plus, invité par le Festival Gwadloupgroove et par celui de Barbizon.

 

Le second prix, d'un montant de 2500 euros, offert par la société Eiffage, est attribué à l'allemande Caterina Grewe. La pianiste germano-japonaise est aussi coup de cœur du Festival Musica Formosa "Voyage d'Hiver". Elle est invitée par le festival de Pompignan.

 

Bruno Vlahek, originaire de Croatie, emporte le 3ème Prix de 1500 euros offert par la Fondation Berdjouhi et Kevork Karagueuzian, ainsi que le Prix du Public de 1000 euros offert par la société Leximpact.

 

L'arménien Artavazd Hambaryan est récompensé par le Prix spécial pour l'interprétation de l'œuvre d'Alexandre Scriabine offert par un mécène privé, Monsieur Jean-Marie Monnier, et d'un montant de 300 euros.

 

Enfin, les finalistes Aysylu Salyakhova de Russie-Bashkortostan et Youngsun Choi de Corée ont obtenu le Diplôme de Mérite et des partitions en cadeau.

 

 

 


Yolande Kouznetsov et Svetlana Eganian en concert  /DR

 

 

 

La ville de Lyon peut donc s'enorgueillir de la généreuse initiative de Svetlana Eganian. Rappelons que le concours est ouvert aux candidats âgés de seize à trente-trois ans. La sélection est effectuée par DVD, CD ou Youtube. Nous souhaitons bonne chance aux futurs candidats et croyons savoir que la session 2017 devrait proposer une finale avec orchestre.

 

Pour en savoir plus : www.gpipl.fr

 

Par ailleurs, voici le lien pour écouter l'interview de Svetlana Eganian (sa fondatrice), diffusée sur RCF Lyon : https://rcf.fr/culture/les-jeunes-virtuoses-du-piano-sinvitent-lyon

 

 

 

Laurent Hurpeau*.

 

 

 

 

*Laurent Hurpeau est PRAG Université de Bourgogne, Docteur en musicologie, Diplômé du CNSM de Lyon.