Sébastien BOUDRIA : La voiture de Monsieur Thomas, pour flûte et piano, Pierre Lafitan, P.L.3632

 

Niveau : début/milieu du 2e cycle

Après La victoire du Général Thomas pour trompette et piano, voici La voiture de Monsieur Thomas pour flûte et piano, pièce de 3’50 ‘’ destinée au début du second cycle, voire 2 ème année de second cycle confirmé.
A la manière de Claude-Henri Joubert, à l’aide d’une phrase nous décrivant chacune des parties, Sébastien Boudria nous emmène à l’aventure sur les routes bretonnes (« En direction de Lorient ») dans une balade en voiture.
On démarre sur les chapeaux de roue dans une première partie rythmique en mineur, à la blanche à 60, puis toujours à la blanche mais cette fois- ci en majeur et « en rêvant », la flûte chante dans le grave un thème empreint de mélancolie, avant de le poursuivre dans le médium. On revient en mineur initial dans la 3ème partie où on retrouve le thème du début, mais les rôles sont ici inversés. C’est le piano qui reprend le thème tandis que la flûte, ainsi que le faisait le piano au début, sert de moteur dans des croches en batterie staccato dans le grave. On tourne autour de la tonique , dans une nuance mp ; ce passage permettra de travailler la qualité du son et du détaché dans le grave.
La dernière partie est intitulée « Quelle joie ! » : en mi♭ mineur, accrochez vos ceintures, je ne suis pas certaine qu’elle fera celle des musiciens ! Mais si ce n’était pas déjà fait, cela serait un excellent prétexte pour aborder la totalité des gammes bémols.
Cette pièce est un beau challenge et propose, comme le font beaucoup d’œuvres de la collection Plaisir de jouer des éditions Pierre Lafitan, plusieurs outils de travail pédagogique. Alors on remplit le réservoir d’essence et en voiture !
Yua Souverbie
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021