Didier RENOUVIN : Passé (re) composé.  Etudes progressives pour guitare. Débutant à supérieur. Delatour : DLT1823.

A travers ces études, c'est toute une vie et une expérience d'enseignement que l'auteur nous livre. Beaucoup de ces études sont des hommages ou des clins-d'œil à tel ou tel compositeur ou guitariste connus, ou encore des exercices de styles. Bref il y a beaucoup de variété, de vie et de vraie musique dans ces études qui ne négligent pas, bien évidemment, le côté technique.

 

 

 

 Le Naufragé.

Jean-Max FRÉZIGNAC : Le Naufragé.  Pièce pour guitare. Préparatoire. Lafitan : P.L.2943.

Ce naufragé parait bien mélancolique. Manifestement, il se pose beaucoup de questions sur son sort, si on en croit les points d'orgue suspensifs. Mais cela ne nuit pas au charme de cette pièce à l'ambiance nostalgique.

 

 

Laurent MÉNERET : Cordes sur ciel pour guitare. 2ème cycle. Sempre più : SP0109.

« Cordes sur ciel est une allusion poétique sous forme de recueil de quatre pièces qui m'a été inspirée lors d'un séjour dans cette charmante ville médiévale (Cordes sur Ciel) située dans le Tarn. Au travers de ces morceaux progressifs aux styles variés, je dépeins musicalement certaines images, ambiances et personnages que j'ai pu rencontrer. » Qu'ajouter à cette présentation de l'auteur sinon que les interprètes gagneront à voir la vidéo d'extraits enregistrés par l'auteur sur YouTube, et à aller voir sur internet toutes les photographies de cette charmante cité.

 

Alain LENGLET : Cippora  pièce pour guitare. Elémentaire. Lafitan : P.L.2723.

L'auteur dédie cette charmante valse à sa fille dont le nom biblique (petit oiseau) correspond bien au caractère charmant et léger de cette jolie pièce qui porte en exergue cette belle citation de Pablo Casals : « La musique chasse la haine de ceux qui sont sans amour ». C'est un très beau programme auquel contribuera certainement cette œuvre.

Sébastien LLINARES : Trois bagatelles  pour guitare. 2ème – 3ème cycles. Sempre più : SP0108.

Ces trois bagatelles ne manquent ni d'originalité ni d'intérêt. L'auteur sait fort bien créer des ambiances, suggérer des paysages, des états d'âme. Même si elles sont destinées à des élèves, ces bagatelles peuvent très bien s'intégrer à un récital. Il faudra suivre de près les prochaines œuvres de ce jeune guitariste et compositeur.

Hervé BOULET : Romance pour une Orchidée, pièce pour guitare. Elémentaire. Lafitan : P.L.2725.

Cette charmante romance ne manque pas de caractère. Une première partie en mi mineur nous expose un thème dans un 2/4 caractérisé tandis qu'une seconde partie en sol mineur offre une grande souplesse rythmique, arpégeant des accords un peu nostalgiques.

Jean-Max FRÉZIGNAC : La danse de Séléné, pièce pour guitare. Fin du 1er cycle. Lafitan : P.L.2724.

Le mouvement est « Andante amoroso » : c'est tout un programme ! Il n'empêche que cette danse ne manque cependant ni de rythme ni de piquant. La partie médiane déroule sur un rythme obstiné une mélodie joliment décalée qui risque de donner un peu de mal à l'interprète… Mais cela fait partie du charme de cette pièce !

Jean-Pierre SEMERARO : Fleurs d’automne

Pièce pour guitare. 1er cycle. Lafitan : P.L.2726.

Ces charmantes fleurs permettront au guitariste de montrer qu’il est capable de se dédoubler pour jouer une véritable mélodie accompagnée.

Jean-Christophe ROSAZ : Passage I.

Pour guitare. Delatour : DLT2177.

Cette pièce fait partie d’une série pour divers instruments composée d’après une série de tableaux de Philippos Vazakas. L’auteur nous explique que « chacune de ces pièces est écrite pour un instrument ou un alliage particulier comme autant de variations sur ce thème éternel [celui du passage] ».

Jean-Christophe ROSAZ : Passage II.

Pour bouzouki irlandais. Delatour : DLT2178.

On se rapportera à la recension faite sous la rubrique « guitare » pour le commentaire de cette pièce.