Max MÉREAUX : Églogue pour saxhorn alto & piano.  Armiane : EAL511.

 

Cette charmante petite pièce écrite pour le premier cycle porte bien son nom, avec son caractère bucolique et champêtre.  Une petite modulation au ton homonyme mineur ajoute un peu de piment à l’ensemble.