Florilège pour saxophone

Leonello CAPODAGLIO : Florilège pour saxophone alto et piano. Fin de premier cycle. Sempre più : SP0051.

 

On ne peut que tomber sous le charme de ce Florilège qui déroule une jolie mélodie très poétique sur des harmonies délicates. « Amoureux » : tel est le caractère annoncé pour cette pièce. C’est effectivement tout à fait cela. Gageons qu’élève et professeur tomberont à leur tour amoureux de cette pièce.

 

 

 

Maestro Saxolino

Gilles MARTIN : Maestro Saxolino. 4 mouvements pour saxophone en mib ou sib et piano. Fin de premier cycle. Sempre più : SP0058.

Andantino, Allegro vivo, Calmo et Allegro, tels sont les quatre petits mouvements qui composent cette mini suite. L’ensemble est fort agréable, d’une écriture classique tout à fait plaisante. C’est de la très bonne musique.

Stéphane RAULT : Pensées simples

pour saxophone seul, de préférence baryton. Assez difficile. Dhalmann : FD0380.

Pas si simples, ces pensées sont cependant très poétiques. Elles s’apparentent à une sorte de monologue intérieur où se bousculent des sentiments divers, tantôt violents tantôt méditatifs. Cette pièce demande un engagement personnel très fort de l’interprète.

 

Alexandre CARLIN : Armorique

pour saxophone alto et piano. Fin de 1er cycle. Lafitan : P.L.2651.

Point de folklore dans cette Armorique mais une ambiance lyrique et un peu mélancolique. Cette promenade dans la lande et les forêts bretonnes est pleine de charme et de variété. Une cadence permet au saxophoniste de laisser libre cours à son sens musical et à sa technique du phrasé. La partie de piano a une vraie place dans cette pièce et dialogue vraiment avec le partenaire. On trouve donc dans cette pièce beaucoup de charme et de variété.

Pascal PROUST : Sax colors

pour ensemble de saxophones (7 ou multiple). Sempre più : SP0040.

Il s’agit d’une commande de Nicolas Prost pour le Festival Saxiana de mai 2013. Cette pièce courte et sans grande difficulté déroule un joyeux discours plein d’entrain qui peut donc être joué par un ensemble conséquent… Signalons simplement qu’il faut, pour le jouer, l’ensemble de la famille du soprano au baryton même s’il y a quand même quatre parties d’alto.

André TELMAN : Un vent de liberté

pour saxophone alto et piano. Niveau préparatoire. Lafitan : P.L.2444.

Ce vent de liberté souffle vigoureusement sur toute cette pièce variée par ses mesures, ses rythmes, ses nuances et qui se termine par un fortissimo triomphant. Le piano n’a pas une part négligeable dans ces vigoureux et souvent poétiques élans.

 

Jean-Michel TROTOUX : L’infini

pour saxophone alto et piano. Niveau moyen. Lafitan : P.L.2399.

D’abord soutenu par des croches, puis par des doubles croches avant de l’être par des triolets, le saxophone s’élance vers l’infini dans des phrases lyriques et berçantes par leur rythme répétitif pour aller vers les sommets, puis laisse quelque temps son partenaire chanter en l’accompagnant à son tour par des triolets. Voici une fort jolie pièce qui demandera aux interprètes beaucoup d’écoute et d’expressivité.

 

Saxophonie pour ensemble de saxophones

Gilles MARTIN : Saxophonie pour ensemble de saxophones. Lafitan : P.L.2310.

Cette pièce est écrite pour douze instruments recouvrant toute la famille, du soprano à la basse, et en plusieurs exemplaires. La difficulté sera certainement la mise en place. Lors de sa création à Dijon, elle fut interprétée par deux cent saxophonistes !

 Rêveries pour saxophone alto et piano

Timothy Hayward : 7 Rêveries pour saxophone alto et piano. Niveau moyen. Delatour : DLT0927.

 

Le monde de Timothy Hayward côtoie aussi bien le classique, le baroque que le jazz. C’est le cas de ces sept rêveries qui offrent des caractères très divers, et

Joliton pour saxophone alto et piano

Michel CHEBROU : Joliton pour saxophone alto et piano. Préparatoire. Lafitan : P.L.2395.

Cette jolie romance se déroule dans une atmosphère qui rappelle les salons du XIX° siècle, ce qui n’est pas une critique, bien au contraire.