Après une vigoureuse entrée toute en frottements au demi-ton, l'accordéon prend seul la parole avant de remplir le rôle du bassiste et entre ensuite dans la danse avec, au centre, une possibilité d'improvisation pour les deux instruments. Le tout se termine dans un tourbillon paroxysmique.