Delatour : DLT2567.

Si cette œuvre comporte, comme une sonate classique, trois mouvements : I - Convaincu, énergique (06'00") II - Pesant, énigmatique (05'00") et III - Versatile, « hectic » (07'00"), l'écriture est résolument contemporaine : il faudra obligatoirement un piano à queue pour pouvoir rendre les effets demandés de glissandi sur certaines cordes avec une main et autres effets. Le saxophone utilise également toutes les techniques modernes de l'instrument.