Gérard LENOIR : Sur les bords du Danube

pour clarinette en sib et piano. Elémentaire. Lafitan : P.L.2586.

Une mélancolique mélopée est enchâssée dans deux parties joueuses et rythmées qui évoquent les danses joyeuses sur les rives du fleuve. L’ensemble est plein d’un charme slave qui séduira certainement les jeunes interprètes.

Rémi MAUPETIT : Ritournelle

pour clarinette en sib et piano. Elémentaire. Lafitan : P.L.2608.

En deux minutes, cette ritournelle dévoile de multiples facettes, tantôt lyrique, tantôt rythmique, s’épanouissant dans une cadence très libre. Bref, le jeune clarinettiste pourra y dévoiler tous les aspects de son talent sans risquer de s’ennuyer un seul instant.

Christine MARTY-LEJON : Berceuse russe

pour clarinette sib et piano. Lafitan : P.L. 2208.

« Quand l’enfant vient, la joie arrive et nous éclaire » (Victor Hugo). Cette citation du célèbre poème Lorsque l’enfant paraît… traduit bien l’atmosphère de cette délicate berceuse écrite en forme A-B-A (mineur-majeur-mineur) et aux accents slaves. De niveau préparatoire, elle charmera, espérons-le, ses jeunes interprètes.

 

Marcel JORAND : Civelle-Mélodie

pour clarinette sib et piano. Lafitan : P.L.2473.

Ecrite pour le niveau préparatoire, cette pièce comporte un dialogue entre la clarinette et le piano qui en fait un véritable petit mouvement de sonate. Si on veut que l’imaginaire des interprètes puisse s’exercer, il sera sans doute nécessaire de leur rappeler (ou de leur apprendre) le fabuleux voyage des bébés-anguilles… Il s’agit en tout cas d’une œuvre variée et pleine d’intérêt pour la formation à la musique de chambre.

 

Claude-Henry JOUBERT : Dagobert a perdu ses clefs !

pour clarinette avec accompagnement de piano. Lafitan : P.L.2373.

De quelles clés s’agit-il ? L’auteur ne nous en dit rien. Mais on pourra se raconter plein d’histoires en interprétant cette pièce pleine d’humour avec des parties très classiques et d’autres où le clarinettiste épanche ses états d’âme sur les accords longs du piano… En résumé, voici une œuvre faussement mélancolique et vraiment réjouissante.

 

Pascal PROUST : Narthex

pour clarinette et piano. Sempre più : SP0034.Le Narthex fait passer du monde profane au monde sacré. Peut-être est-ce ici l’ambition de l’auteur qui nous propose une pièce lyrique et grave, en même temps que variée par l’ambiance des différentes parties. De moyenne difficulté, elle permettra aux interprètes de donner la mesure de leur intériorité. Rendons grâce aux éditions Sempre più d’avoir, au-dessus de la partie de piano, écrit la clarinette en sons réels… Tous les pianistes ne parlent pas « clarinette » !

 Stiacciato pour clarinette et piano

Eric FISCHER : Stiacciato pour clarinette et piano. Dhalmann : FD0390.

Ce compositeur aux multiples talents nous propose cinq « reliefs », cinq courtes pièces de caractère fort différent et qui illustrent le titre de l’œuvre,

Ebony breath pour quintette de clarinettes

Charles BALAYER : Ebony breath pour quintette de clarinettes. Niveau moyen. Delatour : DLT1993.

Cette ballade à la fois charmante et mélancolique est écrite pour 3 clarinettes en sib, cor de basset (ou à défaut, clarinette basse) et clarinette basse.

One, Two, Fruits, Légumes…

Rémi MAUPETIT : One, Two, Fruits, Légumes…  pour trompette sib ou ut (ou cornet) & piano. Premier cycle. Lafitan : P.L.2258.

Il y a beaucoup de fantaisie dans cette pièce qui comporte aussi une petite cadence, enchâssée entre les deux parties, et qui permet au trompettiste de montrer ses capacités, tant de vélocité que d’expression.

En Randonnée

Francis COITEUX : En Randonnée  pour clarinette en sib & piano. Delatour : DLT1991.

Cette charmante randonnée nous fait parcourir les différents registres de la clarinette en commençant par le plus facile… C’est effectivement le niveau de cette pièce destinée à une fin de première année. Les modulations restent sages, ainsi que les rythmes, ce qui ne nuit pas à l’agrément de la promenade, au contraire.