Imprimer
Catégorie : Clarinette

Marie-Luce SCHMITT : 1 – Mélancolie, pour clarinette sib et piano. Lafitan : P.L.1881.

Quelle pièce jolie et délicate d’une compositrice qui se dit modestement « compositrice de pièces pédagogiques » ! Première d’une série de quatre morceaux consacrés aux mesures irrégulières à cinq et sept temps, cette Mélancolie vise, entre autres, à privilégier le « passage du la au si » qui, selon l’auteur, orfèvre en la matière, reste la principale difficulté de la clarinette. Destinée au niveau préparatoire, cette œuvre devrait, selon le vœu de l’auteur, donner au jeune clarinettiste beaucoup de plaisir, tant dans le travail que dans l’interprétation.