Vous trouverez dans ce recueil tout ce que Beethoven a écrit, pour piano, en dehors de ses 32 Sonates, et de ses Variations.

Dans cette nouvelle édition, les pièces sont regroupées par genre : bagatelles, préludes, fugues, rondos, fantaisies, andante, presto, allegretto, menuets, allemandes, valses, écossaises… et bien sûr la fameuse Lettre à Élise (Für Élise) WoO 59, qui a subi de légères retouches du texte musical et a été débarrassée des changements injustifiés du 20 e siècle.
Toutes les œuvres ont été réexaminées à partir des sources et offrent un "Urtext" nettement amélioré par rapport à l’édition précédente.
La Ländlerischen Tanz, une petite pièce dans le style de landler, découverte par l’éditeur en janvier 2020 à la Wienbibliothek, s’ajoute à ce recueil. Ce morceau est présenté sous deux versions possibles, Beethoven ayant noté pour la main gauche uniquement les harmonies et le rythme de croches.
Une préface en trois langues (allemand, anglais et français) rédigée par le musicologue Jochen Reutter présente la genèse de différentes compositions, des notes sur l’interprétation ; celle-ci explique les doigtés originaux de Beethoven, les articulations, l’emploi de la pédale, l’ornementation, ainsi que la chronologie de ces morceaux qui sont présentés selon les numéros d’opus (publication du vivant de Beethoven) ou les numéros WoO 1 .
À noter que la Lettre à Élise est également éditée séparément : avec Klavierstück en si♭ majeur WoO 60 sous la référence UT50053 et avec Klavierstück "Lustig - traurig", WoO 54, référence UT50425.
Agnès GUTMAN
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021

 

A part les deux nocturnes de l’op. 27/2 et de l’op. 48/1, plus exigeants techniquement, l’éditeur a choisi les nocturnes les plus abordables. La présentation est claire, l’interprétation aidée par des annotations pertinentes mais qui ne touchent évidemment pas au texte. Bref, il s’agit là d’une édition de travail pour élèves avancés qui pourra rendre de grands services. On appréciera notamment la préface accessible en français, comme quasiment toujours chez Schott, ce qui est bien agréable.
Daniel BLACKSTONE
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021

 

Considéré souvent comme un auteur de second rang, or Schubert n’était pas de cet avis. Comme le dit la remarquable préface de Monika Twelsiek, « Schubert dit un jour à propos des Sonatines de Kulhau que « même s’ils ne durent que quelques minutes, ces véritables chefs- d’œuvre témoignent d’un art mélodique et d’une expressivité extraordinaires ». Saluons en passant le parti-pris des éditions Schott de publier ses partitions avec annotations et préfaces non seulement en allemand et en anglais mais aussi en français. En trois mouvements, cette sonatine ne manque pas d’intérêt. On ne s’appesantira point sur la ressemblance des premières mesures avec la célèbre Lettre à Élise… ; l’histoire de la fameuse lettre étant elle-même trop obscure pour qu’on puisse en tirer quelque conclusion. En revanche, le troisième mouvement Allegro burlesco porte bien son nom et ne manquera pas de surprendre. Cette œuvre techniquement assez facile s’adresse pourtant autant aux élèves qu’aux concertistes. On en trouve de nombreuses versions sur YouTube ( par exemple, tout à fait recommandable, https://www.youtube.com/watch?v=RrYma30sxHc ). D’interprétations parfois un peu trop virtuoses aux annoncements d’élèves en mal de reconnaissance, on trouvera de tout. Chacun choisira selon son goût… ou se fera sa propre version de l’œuvre.
Daniel BLACKSTONE
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021

 

Axel Pierrard, 2 sonatines, Éditions Delatour, DLT2859

On connaît l’engagement pédagogique du compositeur pour enrichir les formes de jeux et de créativité des jeunes élèves. Les 2 Sonatines, en trois brefs mouvements chacune, allie le plaisir de l’écriture libre et la richesse du jeu pianistique abordable dès la fin du premier cycle. Le langage habile et imaginatif du compositeur est une porte d’entrée intéressante aux répertoires de Messiaen, De Falla et Bartòk. Lien vers l’éditeur : http://www.editions-delatour.com/fr/piano-seul-solo/4419-2-sonatines-pour-piano-9790232116426.html
Anthony MONDON
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021

 

Axel Pierrard, 6 bagatelles, Éditions Delatour, DLT2858

Le compositeur, professeur de piano au CRR de la Métropole du Grand Nancy, est soucieux de la qualité et de la diversité des répertoires pédagogiques contemporains. Pour preuve : ces 6 bagatelles, en écho aux Microkosmos de Bartòk, sont des miniatures poétiques variées et uniques du point de vue compositionnel. Elles sont écrites dans un langage foisonnant qui développera chez l’élève la sensibilité aux dissonances et agrégats inouïs, incarnés dans des gestes pianistiques de fin de premier cycle. Lien vers l’éditeur : http://www.editions-delatour.com/fr/piano-seul-solo/4422-6-bagatelles-pour-piano-9790232116419.html
Anthony MONDON
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021

 

Eric Legaud, Terre de Sienne, Mélodies confinées pour piano, Paul Beusher, PB1387

La partition comprend 4 pièces de variété proche du langage de Yann Tiersen. La partition, agrémentée de citations, possède un flash code qui renvoie aux interprétations du compositeur. Lien vers l’éditeur : https://www.paul-beuscher.com/eric-legaud-galago-music-terre-de-sienne-piano-c2x33687402
Anthony MONDON
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021

 

Servane Mordacq, Midnight pour piano, Pierre Lafitan, P.L.3418

Cette pièce d’une durée de 2’35’’ et de niveau élémentaire s’assimile à un nocturne simplifié qui exploite principalement les arpèges de main gauche et les octaves de main droite. La pièce en ré ♭ majeur ne module pas et varie à trois reprises un simple thème en valeurs longues. Un aperçu de la partition et un aperçu sonore sont consultables sur le site de l’éditeur : https://www.lafitan.com/partition-midnight-piano-oeuvres-instrumentales-1341-38-1-1.z.fr.htm?recherche=53149
Anthony MONDON
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021

 

André Delcambre, Sonate diplomatique pour piano, Pierre Lafitan, P.L.3323

Cette pièce d’une durée de 3’25’’ et de niveau préparatoire présente une écriture modale dont les surprises pourraient rappeler Satie. Un aperçu de la partition et un aperçu sonore sont consultables sur le site de l’éditeur : https://www.lafitan.com/partition-sonate-diplomatique-piano-oeuvres-instrumentales-1363-38-1-1.z.fr.htm?recherche=53147
Anthony MONDON
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021

 

Nathalie BERA-TAGRINE, Allures, 8 mesures pour un geste pour piano, Editions Van de Velde, VV311

Dans ce recueil de piano pour le premier cycle, Mme Bera-Tagrine fait appel à l’imagination en utilisant 20 animaux pour en faire 20 petites études en relation avec ce qui pourrait identifier chaque bête. La première étude s’intitule le Hérisson. La main droite doit réagir comme si elle touchait les piquant du hérisson pendant que la main gauche lie du début à la fin en faisant quelques accords. La deuxième s’intitule Le moustique. Cette fois-ci c’est la main gauche qui doit piquer le clavier en contre-temps comme le moustique pique sa proie, et la main droite à contrario lie les notes. En trois nous avons le papillon dont le battement des ailes est connoté par la répétition d’accords de deux sons à la main gauche sur un trois temps. Puis le poisson rouge tourne dans son bocal à trois temps avec un fa# à ne pas oublier, car il a la mémoire courte ! La main droite commande les levées de la main gauche par un doigté encadré qui indique le « bouton éject ». Le loup continue dans la même lignée de levée de la main gauche mais sans commande. L’ours est indiqué par la main gauche où chaque doigt appuie avec une pression sur la touche « pour bien faire chanter la mélodie ». Dans Le chat, on entend ses miaulements au travers de diminuendo. En huit, nous avons les premiers pas trébuchants d’un faon dépeint par le rythme de sicilienne à la main droite. Le même rythme joué à la main gauche dans un mouvement de rotation sert de berceuse à la marmotte durant l’hiver. Puis nous avons Le Paon ; Le Dauphin dont les sorties de l’eau sont évoquées par des déplacements rapides du grave vers l’aigu ; Le hamster ; L’abeille dont on entend le vol rapide évoqué par des doubles croches ; Le poulain dont on entend les premiers sauts ; La poule et le coq dont le caquètement est illustré par des petites notes ; On entend également l’aboiement du chien à la main gauche, puis la biche qui gambade, la tendresse du chaton, le coin-coin du canard dans une voix du milieu, et enfin les petits bonds de l’écureuil. De quoi découvrir la faune en musique !
Marie FRASCHINI
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021

Transcription d’Alexandre THARAUD du Prélude à l’après-midi d’un faune de Claude DEBUSSY pour piano, Editions Lemoine, 29400 H.L.

Alexandre Tharaud, pianiste bien connu, réputé pour sa finesse de jeu, a déjà enregistré cette transcription du Prélude à l’après-midi d’un faune dans son album « Alexandre Tharaud, Le poète du piano », dont vous pouvez écouter un extrait sur son site internet en ligne. Cette version pour piano seul est pour le moins déroutante. Debussy lui-même ne s’y est pas risqué ! Il faut imaginer tous les différents timbres que l’on retrouve dans un orchestre debussyste sur un seul clavier. On y retrouve la douceur de la flûte, la délicatesse de la harpe dans les arpèges, le poids des cors, les profondeurs des contrebasses, les trémolos des cordes dans les trilles, et surtout une virtuosité extrême d’accords et de déplacements dans tous les sens. Restons concret, il y a de quoi chercher pendant des heures (voire des années pour certains dont je devrais faire partie) le panel de sonorités et de fluidité que l’on peut faire sortir d’un seul piano.
Marie FRASCHINI
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021