Imprimer
Catégorie : Piano

Gustav MAHLER/ Alexandre Tharaud (transcription pour piano) : Adagietto de la 5e Symphonie, Henry Lemoine, 29 563 H.L.

 

Répertoire

Alexandre Tharaud, qu’on ne présente plus, renoue avec la tradition des grands pianistes virtuoses depuis Listz jusqu’à Fazil Say, pour qui le répertoire pianistique déjà vaste ne suffit pas, et dont la musicalité cherche à combler et à s’approprier des œuvres inaccessibles au piano. Ravel ne s’y était pas trompé, qui proposait lui-même des transcriptions pour piano de la majeure partie de ses œuvres pour orchestre. D’une écriture autant ravélienne par sa limpidité que debussyste par sa douceur, tout est permis pour chercher à transcrire au piano ce joyau de la musique symphonique post romantique : utilisation de toute l’étendue du clavier pour la pâte orchestrale, chant déployé dans tous les registres, traits et crescendi orchestraux. Plus qu’une transcription, la réécriture pianistique réinvente l’écriture mahlérienne en l’adaptant aux possibilités pianistiques sans trahir la lettre de cette profonde confidence, ce qui est en soi un exploit. Comme toute grande transcription, cet opus nécessite du pianiste non seulement une très bonne maîtrise de son instrument, mais aussi et surtout toucher et musicalité pour rendre hommage à l’une des œuvres les plus emblématiques de l’histoire de la musique. Merci Alexandre.
Salvatore-Michel PICARDI
© L'ÉDUCATION MUSICALE 2021