Charles BALAYER – Marie-Claire DAULHAC : Enfantines  pour chœur mixte SATB et piano (ou section rythmique). Moyen. Delatour : DLT2470.

Nous ne pouvons qu'inviter nos lecteurs à se rendre immédiatement sur le site de l'éditeur ou sur You Tube pour écouter dans son intégralité l'œuvre interprétée merveilleusement par l'ensemble Artie Shaw. La difficulté réside non pas tellement dans les notes mais dans le style… Il faudra un chœur rompu au style jazz pour rendre justice à cette œuvre poétique et tendre pour laquelle il vaudra mieux respecter l'orchestration originale. Un vrai bonheur !

Messe brève  pour chœur de 4 à 6 voix mixtes et orgue

Guy LECLERCQ : Messe brève  pour chœur de 4 à 6 voix mixtes et orgue. Assez difficile. Delatour : DLT2364 (version 4 voix).

Dans l'esprit des « messes brèves », cette œuvre comporte simplement les trois pièces : Kyrie, Sanctus et Agnus. On en retiendra la fidélité au texte et à sa prosodie, la brièveté de chacune des pièces, des harmonies fluides créant une grande atmosphère de recueillement même dans le Sanctus, dont les éclats ne nuisent en rien à l'intériorité. C'est une belle œuvre, difficile mais qui mérite qu'on s'y consacre pleinement. Attention : il y faudra un organiste expérimenté.

 

Salve Regina  pour chœur mixte à 5 voix et orgue

Guy LECLERCQ : Salve Regina  pour chœur mixte à 5 voix et orgue. Moyenne difficulté. Delatour : DLT2493.

L'auteur suit fidèlement le texte par un discours quasi homorythmique avec des harmonies délicates pleines d'intériorité. Cette prière à la Vierge sereine et confiante est à la fois simple et belle. La partie d'orgue n'est pas très difficile.

Max d'OLLONE : Sous-Bois  sur un poème de Philippe Gille pour chœur (SATB) et orchestre. Conducteur. Symétrie : ISMN 979-0-2318-0636-6.

Max d'Ollone (1875-1959) est un compositeur français trop peu connu dont l'œuvre mérite pourtant d'être tirée de l'oubli. Sous-bois est le quatrième des chœurs écrits dans le contexte particulier du concours pour le Prix de Rome. Sous-bois est une œuvre de jeunesse écrite en 1897,

Christian GUINGUENÉ : Cantate sur des noëls anciens.  Version chœur, soliste ad libitum et orgue. Chanteloup-musique : CMP010.

Cette œuvre en deux parties devrait être adoptée avec enthousiasme par des chœurs n'ayant pas forcément de grands moyens techniques : l'ensemble sonne fort bien et ne présente pas de grande difficulté. Doit-on dire facile ? Oui, mais sans « facilité ». L'auteur connait manifestement à la fois son public et son métier ! La partie d'orgue ne demande pas non plus ni un gros instrument ni un interprète virtuose. Et pourtant, elle aussi « sonne » très bien et suscite la joie nécessaire en la circonstance.

Bruno ROSSIGNOL : Exsurgens autem Maria  pour chœur mixte SATB a cappella. Delatour : DLT 2382.

Créée à l'abbaye de Pontigny pour la fête de la Visitation, cette œuvre est bâtie entièrement sur les versets 39 à 45 de l'évangile selon Saint Luc, narrant cet épisode de la visite faite par Marie à sa cousine Elisabeth. L'ensemble n'offre pas de difficulté spéciale. L'écriture est d'une grande clarté, privilégiant la compréhension du texte latin.

Messe à quatre voix  (1908)

Jean CRAS : Messe à quatre voix  (1908). Chœur SATB. Edition Isabelle Bretaudeau. Version avec réduction. Symétrie : ISMN 979-0-2318-0773-8.

 

Ne craignons pas les mots : les éditions Symétrie nous offrent un chef-d'œuvre. Et il est heureux que Jean Cras sorte, grâce à ces publications, de l'oubli. On verra sur le site de l'éditeur le commentaire si pertinent d'Isabelle Bretaudeau. Cette messe « a cappella », qui renoue avec les messes « a cappella » de la Renaissance est tout à fait nouvelle au moment où il la compose. Nous serions tenté d'y voir l'influence de son maître Alexandre Guilmant et, à travers lui, de la Schola Cantorum. Toujours est-il que cette œuvre inédite fut exécutée et enregistrée pour la première fois en 2007 sous la direction de Pierre Calmelet pour le label Timpani. On peut écouter des extraits de cet enregistrement sur le site de l'éditeur. L'édition proposée comporte également une notice détaillée par I. Bertraudeau. Précisons que la partie de piano, simple réduction des voix, qui figure dans la partition ne doit en aucun cas, selon la volonté expresse de l'auteur, servir pour une audition publique de l'œuvre.

 

 

Louis-Charles GRÉNON : Petit Magnificat pour solistes, chœur à cinq voix et basse continue.

Edition : Xavier Janot et Georges Escoffier. Symétrie : ISMN 979-0-2318-0423-2.

Louis-Charles Grénon est un compositeur attaché à la ville de Sainte et à sa cathédrale, qui vécut de 1734 à 1768. Le fonds de la cathédrale du Puy compte 82 œuvres, toutes manuscrites, de ce compositeur. Ce Petit Magnificat daté du 25 mars 1768 a donc été écrit pour la fête de l’Annonciation.

Gérard HILPIPRE : Veni Creator Spiritus

pour chœur mixte a cappella. Delatour : DLT2160.

Bien qu’utilisant quelques strophes de l’hymne Veni Creator, invocation à l’Esprit Saint écrite par Raban Maur au IX° siècle, l’œuvre est éminemment moderne

Frank MARTIN : Messe pour double chœur a cappella

Urtext. Bärenreiter : BA7594.

Cette œuvre fut composée entre 1922 et 1926 mais ne fut vraiment créée qu’en 1963.