Imprimer
Catégorie : Articles

 

 

Pour le compositeur et plasticien français Raphaël Languillat (1989), la frontière entre les deux domaines est ténue:
il mêle souvent sa musique avec des éléments visuels comme des éclairages, des projections live ou des vidéos. Une grande partie de sa musique est inspirée par la peinture.

For the French composer and visual artist Raphaël Languillat (1989) there is no difference between his works in these two domains.
In fact, he often combines his music with visual elements like lighting, live projections or video’s. A lot of his music is inspired by paintings.

Outre les raisons esthétiques, cet engagement reflète aussi une réflexion sur le rôle du compositeur d’aujourd’hui: «Dans vingt ans, le cliché des “ compositeurs classiques” n’existera plus, à cause de la complexité de notre vie.

Besides aesthetic reasons, it’s just as much a reflection on the present-day composer: “In twenty years the cliché of the ‘classical composers’ will no longer exist, because of the complexity of our life.

Les compositeurs doivent s’ouvrir à d'autres domaines que la musique pour repenser l'idée du concert. »

Composers need to become more flexible in other domains than music to reconsider the idea of a concert.”

Prenez l’œuvre Crucifixion (d’après Le Pérugin) (2015) de Languillat pour un ensemble de chambre. Il a écrit cette pièce après avoir vu la peinture de Pietro Perugino de la crucifixion du Christ de 1496.

Take Languillat’s work Crucifixion (d’après Le Pérugin) (2015) for a chamber ensemble. He wrote this composition after seeing Pietro Perugino’s painting of the crucifixion of Christ from 1496.

 

Bien que l'influence de la peinture soit assez évidente - comme le montrent le placement des musiciens sur scène en trois duos, comme dans le triptyque du Perugino - la composition elle-même est centrée sur des questions visuelles et esthétiques, explique Languillat:

While the influence of the painting is quite obvious—as can be seen by the placement of the musicians on stage in three duos like Perugino’s triptych—the composition itself focuses on visual and aesthetic questions, as Languillat explains:

«Comment représenter une telle souffrance dans une scène aussi paisible? Qu'est ce qu'un paysage en musique? Que peut signifier une fresque de la Renaissance au XXIe siècle?

“How can one represent such suffering in such a peaceful scene? What is a landscape in music? What can a Renaissance fresco mean to us in the twenty-first century?

Et comment puis-je réinterpréter le chef-d’œuvre du Perugino dans ma musique? » Ces questions peuplent la pensée de Languillat.

And how can I reinterpret Perugino’s masterpiece in my music?” These questions often inhabit Languillat’s mind.

C'est ainsi qu'il envisage un nouvel élément visuel pour la représentation de Crucifixion (d’après Le Pérugin) pendant Gaudeamus: «La peinture est vraiment calme, en particulier le paysage en arrière-plan.

Even so that he envisions a new visual element for the performance of Crucifixion (d’après Le Pérugin) during Gaudeamus: “The painting is really calm, especially the landscape in the background.

Les détails sont fabuleux: la matière du bois par exemple, le métal des clous ou la position des mains des gens. Je veux réaliser une nouvelle vidéo qui va mélanger la photographie et la vidéo au ralenti pour souligner le calme de la peinture et du paysage ombrien».

The details are fabulous: the material of the wood for example, the metal of the nails or the positions of the hands of the people. I want to realize a new video that will blur together photography and slow-motion video to underline the peacefulness of the painting and the Umbrian landscape.”

Alors que les arts visuels et la musique sont souvent considérés comme deux mondes différents, ils sont proches pour Languillat: «La composition est un mot très abstrait, mais une image ou un bâtiment est aussi une composition. C’est surtout une question de ligne, d’ombre et de lumière.

While visual art and music are often seen as two different things, they are for Languillat about one and the same thing: “Composition is a very abstract word, but an image or a building is also a composition. It’s mostly a question of line, of shadows and light.

En photographie, vous trouverez les mêmes questions. J'aime les deux formes d'art, car la musique et la photographie partagent les mêmes problèmes. Comment une série de photographies peut-elle être musicale et qu'est-ce que cela signifie? Quand il y a deux champs séparés, je veux trouver ce qu'ils ont en commun et les unifier.»

In photography you have all these questions too. I like both art forms, because both music and photography share the same issues. How can a series of photographs be musical and what does it mean? When there are two separate fields I want to find what they have in common and unify them.”

Une autre pièce exemplaire est La Flagellation du Christ (d’après Le Caravage) (2016) pour piano solo, basée sur le tableau du même titre datant de 1607 par Caravaggio. Le style est complètement différent de celui de Perugino, tout comme la musique de Languillat.

Another exemplary piece is La Flagellation du Christ (d’après Le Caravage) (2016) for solo piano, based on the painting of the same title from 1607 by Caravaggio. The style is completely different from Perugino’s painting and so is Languillat’s music.

C'est une séquence répétitive de notes rapides, presque le tourment du supplice lui-même. La paix contemplative de Crucifixion fait place à une atmosphère beaucoup plus sombre: «Caravaggio est pour moi une photographie en studio. C’est toujours très sombre.

It is a fast repetitious sequence of notes, almost a torment to perform in itself. The contemplative pace of Crucifixion makes place for a much darker atmosphere: “For me, Caravaggio is in-your-face studio photography. It’s always very dark.

Il y a beaucoup de nus, des corps vraiment athlétiques. Les scènes sont brutales. La lumière est dure. J'ai eu la chance de voir ce tableau à Milan. Il est très grand et remplit tout l'espace. Il penchait un peu vers l'avant, presque comme s'il tombait sur moi.

There are lots of nudes and really athletic people. The scenes are brutal. The light is harsh. I had the chance to see this painting in Milan. It’s very big and fills the whole space. It was tilting a bit forward, almost as if it was falling on top of me.

Étonnant : j'ai alors compris le poids de sa (la) peinture. »

Amazing, then I understood the weight of the painting.”

Languillat transfère l'obscurité du tableau et le clair-obscur typique (contraste accentué entre l'obscurité et la lumière pour suggérer le volume des sujets représentés) à l'éclairage ambiant de la performance.

Languillat transfers the darkness of the painting and the typical chiaroscuro—accentuated contrast between dark and light to suggest volume of the depicted subjects—to the ambient lighting of the performance.

La salle doit donc être aussi sombre que possible, avec une lumière sur le pianiste qui sera filmé en gros plan lors de la performance épuisante, pour visualiser la souffrance physique et psychologique de la flagellation elle-même.

The hall must be as dark as possible, with one light on the pianist who will be filmed close-up during the exhausting performance, to visualize the physical and psychological suffering of the flagellation itself.

Bien que ces peintures soient belles en elles-mêmes, il existe, pour Languillat, une couche plus profonde que la simple esthétique: «Je m'intéresse à ces peintures car elles remettent en question la perte de spiritualité dans notre société européenne d’aujourd’hui.

While these painting are beautiful in their own right, there is, for Languillat, a more profound layer beyond mere aesthetics: “I’m interested in these paintings because they question the loss of spirituality in our European society today.

La spiritualité concerne l'espace, la concentration et le silence. Pas le temps agité d’aujourd'hui, rempli d'accélération, de superficialité et de progrès. »

Spirituality has to do with space, focus and silence. Not with the agitated time we are living in now, filled with acceleration, superficiality and progress.”

Le silence et la contemplation que Languillat recherche dans ces peintures et qu'il transpose à sa propre musique, lui offrent une alternative pour notre société actuelle. :

The silence and contemplation that Languillat looks for in these paintings and that he transposes to his own music, offer him an alternative for our present-day society:

«Notre époque est très complexe, et abonde d'informations. Facebook, Instagram, Twitter et les journaux imposent un flux constant d'informations dont nous n'avons pas besoin.

“Our time is very complex, there’s too much information. Facebook, Instagram, Twitter and the newspaper, there’s a constant flow of information that we don’t need.

Nous devons nous concentrer davantage. Je veux unifier mes créations visuelles et ma musique, car je pense qu'il est possible de créer de nouveaux espaces psychiques, laissant place à la spiritualité, la contemplation et la beauté».

We need to concentrate more. I want to unify my visual art and music, because I think there is a possibility to create new psychological spaces, where there is room for spirituality, contemplation and beauty.”

 

 

https://gaudeamus.nl/en/pioniers/raphael-languillat/

 

Jonathan Bell

 

© L'ÉDUCATION MUSICALE 2018