Imprimer
Catégorie : Livres

Musique et Littérature en Guyane - Explorer la transdiction Paris, Plon, mai 2019

Terra incognita , "terre sacrée" que Christophe Colomb avait cru reconnaître, mais aussi terre du bagne, la Guyane est aujourd'hui la terre de l'innovation du spatial. Dans cet univers en mutation l'auteur pointe une nouvelle genesis du postcolonial engendré par les hybridations successives et les métissages : le chaos-monde de la “créolisation”.
Au croisement de la logosphère et de la sonosphère, l'auteur explore sur le terrain cette nouvelle "tonalité“ par le biais de la ”transduction" : intertexte -au delà ou sur le texte- qu'il repère dans l'expression sonore et corporelle de ces cultures croisées , machines vibrionnantes résonnant au coeur du conte créole et du "halètement " du conteur.. Nicolas Darbon nous fait ainsi découvrir l'ineffable création sonore issue des profondeurs, depuis le fleuve et les bruissements de la forêt amérindienne, refuge des Bushinenghe (noirs marrons fuyant l'esclavage) . De ces mouvements organiques monte une pulsation qui, du tam-tam au blues se prend à résonner dans la “houle” de la grand strophe damasienne, Damas se situant lui-même à la rencontre de trois fleuves ( amérindien, nègre, blanc) . Ce poète -"le plus nègre d'entre nous" disait Césaire-, est ici révélé dans toute sa dimension sonore -au confluent des empreintes de l'âme des esclaves africains et du rythme naturel du tambour.
Catherine Tarrit