Jean-Marie LONDEIX : Pour une histoire du saxophone et des saxophonistes. Livre 2 (1900 à 1942) : Internationalisation du saxophone. Sampzon, Éditions DELATOUR FRANCE (www.editions-delatour.com ). BDT0090. 2019, 243 p. – 25 €.

Si la clarinette est très en vogue actuellement (2019), le saxophone continue à bénéficier d’un regain d’intérêt, même au plan international, grâce à Jean-Marie Londeix qui vient de publier le deuxième volume de sa trilogie consacrée à son instrument. Né en 1932, formé par Marcel Mule et Jean Rivier, premier Prix du CNSM en 1953, il enseignera le saxophone au Conservatoire de Dijon, puis à celui de Bordeaux. Il assume de nombreuses missions à l’étranger (Etats-Unis) et a fondé plusieurs Ensembles et l’Association des Saxophonistes de France. Auteur notamment d’une méthode, il a aussi enregistré de très nombreux disques.


Situé entre le Livre 1 (1814 à 1899) Adolphe Sax et le Livre 3 (1942 à 2000) Le saxophone de concert, le présent volume, allant du Nouveau siècle autour de l’Exposition universelle (Paris, 1900) à la reconnaissance du saxophone au Conservatoire National de Paris (1942), propose une synthèse des genres : populaire et savant, classique et jazz, sans oublier le cirque, et démontre son rôle d’instrument de concert et son importance à l’orchestre, son essor dans les Amériques, ses résonances européennes : Allemagne (République de Weimar et IIIe Reich), URSS. À noter en particulier les « Mentors » français : Jules Massenet, André Gédalge, Nadia Boulanger, Darius Milhaud et leurs anciens élèves. Sept Appendices (p. 221-239) sont particulièrement instructifs. Ce volume s’achève avec le « Triomphe du saxophone dans le jazz » évoquant l’éblouissante carrière de Charlie Parker (1920-1955). Dans l’attente impatiente du dernier Livre…
Édith Weber