Jean-Baptiste BRÉVAL : Sonate in C – Dur. Op. 40/1. Concert pieces. Bärenreiter : BA 10698.

On ne présente pas Jean-Baptiste Bréval, auteur incontournable, mais à juste titre, pour les jeunes violoncellistes. La partition mentionne « Transkribiert für Cello und Piano von Christoph Sassmannshaus. On reste un peu perplexe devant cette mention, car il semble bien que cette sonate soit d’origine pour violoncelle et piano. Il s’agit donc d’un travail d’édition et pas vraiment de transcription, même si on note de notables différences dans la partie de piano avec d’autres éditions. Peu importe : cette édition est tout à fait recommandable par sa clarté et sa précision, et il est important qu’une telle œuvre soit désormais à la portée de tous les violoncellistes. Rappelons qu’elle comporte deux mouvements : un allegro de forme classique et un Rondo grazioso à 6/8 très chantant et permettant au violoncelliste de faire preuve à la fois de sa musicalité et de sa technique.
Daniel Blackstone