Moyen. Delatour : DLT2538.

«Puisant leurs sources dans le passé, ces regards cohabitent, s'entrecroisent, s'interrogent, s'équilibrent. Car au fil du discours émerge l'inspiration nouvelle de l'auteur, sorte de second souffle tourné vers l'avenir...»

C'est ainsi que l'auteur lui-même présente cette œuvre en trois mouvements : Prélude, enrobé de pédale, Klavierstück  au caractère mystérieux, et Le Poète parle – Der Dichter spricht. Il est, pensons-nous, inutile de souligner la référence à Schumann.