Didier RENOUVIN : de la guitare à la musique  Petit traité à l'usage des joueurs de guitare. 1 vol. 1 CD. Delatour : DLT0991

Bien qu'il ne s'agisse pas à proprement parler d'une méthode de guitare, le volume part vraiment de zéro et invite peu à peu l'instrumentiste à faire le lien entre systèmes d'écriture, partie théorique et jeu instrumental. Après avoir découvert le manche et avoir appris à former les gammes, le guitariste va découvrir les accords parfaits, ceux qui le sont moins, apprendre des notions d'harmonie, toujours à l'aide d'exercices pratiques et se familiariser succinctement au blues et au jazz. Vaste programme ! Il sera aidé dans ces découvertes par un CD copieux qui lui fournit l'exemple du résultat à obtenir.

 

Il y a dans cette « roue » comme un écho de chanson des années cinquante, une sorte de valse musette bien sympathique, qui rappelle Domino, le célèbre succès d'André Claveau. S'agit-il de la grande roue de la foire ou de quelque autre évocation ? Toujours est-il que cette roue est tout à fait séduisante et devrait s'inscrire facilement dans la mémoire de l'interprète et de ses auditeurs.

 

Didier RENOUVIN : Passé (re) composé.  Etudes progressives pour guitare. Débutant à supérieur. Delatour : DLT1823.

A travers ces études, c'est toute une vie et une expérience d'enseignement que l'auteur nous livre. Beaucoup de ces études sont des hommages ou des clins-d'œil à tel ou tel compositeur ou guitariste connus, ou encore des exercices de styles. Bref il y a beaucoup de variété, de vie et de vraie musique dans ces études qui ne négligent pas, bien évidemment, le côté technique.

 

 

 

 Le Naufragé.

Jean-Max FRÉZIGNAC : Le Naufragé.  Pièce pour guitare. Préparatoire. Lafitan : P.L.2943.

Ce naufragé parait bien mélancolique. Manifestement, il se pose beaucoup de questions sur son sort, si on en croit les points d'orgue suspensifs. Mais cela ne nuit pas au charme de cette pièce à l'ambiance nostalgique.

 

 

Laurent MÉNERET : Cordes sur ciel pour guitare. 2ème cycle. Sempre più : SP0109.

« Cordes sur ciel est une allusion poétique sous forme de recueil de quatre pièces qui m'a été inspirée lors d'un séjour dans cette charmante ville médiévale (Cordes sur Ciel) située dans le Tarn. Au travers de ces morceaux progressifs aux styles variés, je dépeins musicalement certaines images, ambiances et personnages que j'ai pu rencontrer. » Qu'ajouter à cette présentation de l'auteur sinon que les interprètes gagneront à voir la vidéo d'extraits enregistrés par l'auteur sur YouTube, et à aller voir sur internet toutes les photographies de cette charmante cité.

 

Alain LENGLET : Cippora  pièce pour guitare. Elémentaire. Lafitan : P.L.2723.

L'auteur dédie cette charmante valse à sa fille dont le nom biblique (petit oiseau) correspond bien au caractère charmant et léger de cette jolie pièce qui porte en exergue cette belle citation de Pablo Casals : « La musique chasse la haine de ceux qui sont sans amour ». C'est un très beau programme auquel contribuera certainement cette œuvre.

Sébastien LLINARES : Trois bagatelles  pour guitare. 2ème – 3ème cycles. Sempre più : SP0108.

Ces trois bagatelles ne manquent ni d'originalité ni d'intérêt. L'auteur sait fort bien créer des ambiances, suggérer des paysages, des états d'âme. Même si elles sont destinées à des élèves, ces bagatelles peuvent très bien s'intégrer à un récital. Il faudra suivre de près les prochaines œuvres de ce jeune guitariste et compositeur.

Hervé BOULET : Romance pour une Orchidée, pièce pour guitare. Elémentaire. Lafitan : P.L.2725.

Cette charmante romance ne manque pas de caractère. Une première partie en mi mineur nous expose un thème dans un 2/4 caractérisé tandis qu'une seconde partie en sol mineur offre une grande souplesse rythmique, arpégeant des accords un peu nostalgiques.

Jean-Max FRÉZIGNAC : La danse de Séléné, pièce pour guitare. Fin du 1er cycle. Lafitan : P.L.2724.

Le mouvement est « Andante amoroso » : c'est tout un programme ! Il n'empêche que cette danse ne manque cependant ni de rythme ni de piquant. La partie médiane déroule sur un rythme obstiné une mélodie joliment décalée qui risque de donner un peu de mal à l'interprète… Mais cela fait partie du charme de cette pièce !

Jean-Pierre SEMERARO : Fleurs d’automne

Pièce pour guitare. 1er cycle. Lafitan : P.L.2726.

Ces charmantes fleurs permettront au guitariste de montrer qu’il est capable de se dédoubler pour jouer une véritable mélodie accompagnée.

Jean-Christophe ROSAZ : Passage I.

Pour guitare. Delatour : DLT2177.

Cette pièce fait partie d’une série pour divers instruments composée d’après une série de tableaux de Philippos Vazakas. L’auteur nous explique que « chacune de ces pièces est écrite pour un instrument ou un alliage particulier comme autant de variations sur ce thème éternel [celui du passage] ».

Jean-Christophe ROSAZ : Passage II.

Pour bouzouki irlandais. Delatour : DLT2178.

On se rapportera à la recension faite sous la rubrique « guitare » pour le commentaire de cette pièce.

Didier RENOUVIN

Hommage à Scott Joplin pour guitare. Moyen. Delatour : DLT2292.

Cet hommage comporte en fait deux pièces : d’une part une transcription du célèbre Mapple leaf ragde Scott Joplin, d’autre part une œuvre originale dans l’esprit de Scott Joplin intitulée Newport, reprise d’une pièce du même nom extraite de la suite « Ports d’attache » pour flûte et guitare. Destinées à un guitariste aguerri, ces deux pièces donneront à son interprète beaucoup de plaisir.

Laurent MÉNERET : Suite mélodique. 7

7 pièces progressives pour guitare. Schott : SF 1008.

De niveau fin de premier cycle et plus, cette suite permet de parcourir fort agréablement styles et régions : musique romantique et créole, en passant par la valse et le mambo. Laurent Méneret nous propose autant de petits tableaux tous plus charmants les uns que les autres.

Máximo Diego PUJOL : 4 Preludios y un Postludiopour guitare.

Lemoine : 29035 H.L.

De niveau moyen, ces cinq pièces forment un véritable ensemble, varié et lyrique, qu’on aura intérêt à jouer dans son intégralité. Chaque pièce possède son caractère, lié à son titre, mais fait vraiment partie d’un ensemble.

 

Máximo Diego PUJOL : Homenaje a Aníbal Troilo pour guitare

Lemoine : 29036 H.L.

Egalement de niveau moyen, cette œuvre rend hommage à Anibal Troilo, un bandonéoniste, compositeur et chef d'orchestre de tango argentin. Elle est composée de deux pièces très typées : El último telónet La malandra. Il s’agit d’une musique pleine de fougue et de passion.

Serge DI MOSOLE : Laurencia pour guitare.

Assez facile. DLT2262.

Construite à la manière d’un prélude de Bach, cette très jolie pièce est, nous dit l’auteur, « une déclaration d’amour [à sa femme] qui s’est enrichie au fil des jours et des années. » Voici une bien jolie preuve d’amour à faire résonner sans modération !

Valérie ROUSSE, Joël LITTORIE : Couleurs caraïbe

pour guitare. Adaptation guitare : F. Rochard. Niveau Préparatoire et au-dessus. Lemoine : 39032 H.L.

Ces trois pièces pour guitare, de difficulté diverse, invitent à la danse et au quadrille… La couleur « caraïbe » est bien au rendez-vous. Tout cela est bien plaisant et devrait réjouir les interprètes.

Hervé BOULET : Songe

Pièce pour guitare. Niveau Moyen. Lafitan : P.L.2647.

Voici un songe pour lequel l’interprète fera bien de rester très éveillé pour en mettre en valeur toutes les richesses de sonorité. Pièce difficile, certes, mais qui est pleine d’intérêt et de beauté.

Jean-Maurice MOURAT : Parfum d’automne

pour guitare. Sempre più : SP0067.

Voici une très jolie pièce tout à fait en adéquation avec son titre. De niveau deuxième cycle, elle permettra à l’élève de montrer tout son sens du chant et de la polyphonie : il faudra bien faire entendre les différents plans sonores, le tout avec des recherches de timbre passionnantes. Voilà un bel et intéressant travail en perspective.

 

Johann Sebastian BACH : Le clavier bien tempéré

Transcription pour Guitare seule par Didier Renouvin. Delatour : DLT2147.

Voici un travail monumental ! Cette transcription intégrale pour guitare seule du premier livre du Clavier bien Tempéré était une gageure. Le pari est magistralement tenu au prix de quelques transpositions inévitables et du parti pris bien légitime que lorsque certaines tenues sont impossibles, « tant qu’une note n’a pas été remplacée par une autre dans sa fonction harmonique, elle garde sa fonction dans la mémoire de l’auditeur ». Bien sûr, ce n’est pas facile… Mais ça en vaut vraiment la peine !

Cristóbal PAZMIÑO : Sol de madrugada

Sonorités d’Amérique latine. 14 pièces originales pour guitare. Van de Velde : VV 300.

Le titre, traduit librement, signifie : Premières lueurs du jour. Cette aurore est bien agréable et variée. Une introduction fournit quelques repères culturels fort bien venus pour permettre une interprétation de ces pièces accessibles dès la troisième année de guitare. On trouve beaucoup de charme, de variété et de dépaysement dans ce recueil aux allures de fête.