Nous écrivions à propos du deuxième volume dans la lettre 52 d’octobre 2011 : « Ce deuxième volume est un outil de travail tout à fait remarquable. Il comprend les cours, les applications en autonomie et, dans un livret joint, les partitions des œuvres étudiées, pouvant servir de corrigé. Il y a bien sûr un mode d’emploi, sans oublier le CD, enregistré tout spécialement pour cet ouvrage ; celui-ci constitue une formation de l’oreille tout à fait remarquable (relevé de thème, de rythme, de basse et harmonie, dictées à parties manquantes) ainsi qu’une éducation à l’analyse musicale par l’écoute, la seule qui soit vraiment profitable. » Ce troisième volume reprend la même méthodologie et est en tous points aussi remarquable. Le travail est fouillé, le CD s’écoute simplement pour le plaisir… mais donnera lieu à des travaux d’écoute, d’analyse, de ce que les jazzmen appellent des « relevés » et que les musiciens « classiques » appellent des dictées musicales… Bref, au risque de nous répéter, un ensemble d’une très grande richesse.
Daniel Blackstone