Yves BOUILLOT : Toccata  pour clarinette seule. Supérieur. Lafitan : P.L.2215.

Bien que la citation ne soit pas exacte, on ne peut s’empêcher, dans la formule qui ouvre et ferme l’œuvre, de penser au nom de Bach… La pièce, en tout cas mérite bien son nom de Toccata par son caractère de fantaisie et la virtuosité qu’elle requiert. L’instrumentiste appréciera la façon dont l’éditeur a imprimé certaines pages en double pour faciliter la tourne…