Imprimer
Catégorie : Chant/Cantate/Voix

Remercions Alexis Galpérine de nous faire découvrir ce diptyque de celle qui était à la fois la fille de Léon Bloy et la femme d'Edouard Souberbielle, grand organiste et professeur qui eut pour élèves entre autres Michel Chapuis, André Isoir, Odile Bailleux

Madeleine Bloy Souberbielle était aussi une musicienne, élève de Vincent d'Indy, dont le talent fut reconnu par Georges Auric, Francis Poulenc, et, bien entendu, son mari…

 

Le contraste entre les deux poèmes est extrême : dans Demain dès l'aube… Victor Hugo nous fais partager son cheminement vers la tombe de sa fille. La babillarde d'Antoine de Baïf  est au contraire un poème léger, bien dans la veine des poètes de la Pléiade. On aimera la délicatesse de l'écriture de ces mélodies écrites en 1948 et qui méritent d'être chantées et enregistrées rapidement.