Puis le compositeur convie avec chaleur et entrain « les amis à table », salue « l'eau qui rafraîchit », le « repas frugal ou plantureux »... De styles très diversifiés, certaines pièces sont à « géométrie variable » : à interpréter à l'unisson (avec ou sans accompagnement au piano) ou polyphoniquement ; d'autres peuvent être chantés (ou repris) en canon. Sous le dénominateur commun : « Bon appétit ! », Stéphan Patin — auteur et compositeur comme jadis les troubadours —,  apporte une contribution très originale au répertoire des « chants de table ». À consommer sans modération !