Imprimer
Catégorie : Chant/Cantate/Voix

de 1 à 8 voix a cappella ou avec instruments. Lyon, Olivétan, 2013, 136 p. 15 €.

Par ce titre dynamique (deux verbes à l’impératif), l’UEPAL (Union des Églises Protestantes d’Alsace-Lorraine, Strasbourg) a réalisé une engageante et stimulante invitation à la participation vocale, au chant (1 à 8 voix, a cappella ou avec instruments) en une sélection de 72 pièces destinées aux chorales d’Église et un parcours chronologique allant du XVIe au XXIe siècle. Ce vaste programme concerne des chants pour Noël, Pâques, Pentecôte ;

des pages d’inspiration biblique ou reposant sur des thèmes de notre temps : partage, amour et accueil de l’étranger, y compris deux chants de bénédiction : Shalom (de Gerhard Schnitter) ou encore Que l’Éternel te bénisse (2011), de John Featherstone — guitariste, chanteur, compositeur et arrangeur. Les paroles et adaptations françaises sont dues essentiellement à Danielle Guerrier-Koegler et, pour le XXIe siècle, entre autres, à Yves Kéler ; les harmonisations, à Daniel Leininger, encore Roger Trunk... Mais l’excellent poète Paul Gerhardt (XVIIe siècle) n’est pas en reste, de même que les mélodies de Melchior Vulpius, Johann Crüger, Bartholomäus Decius, sans oublier celles de Felix Mendelssohn, ou de Negro Spirituals (Were you there). À noter en particulier pour le XXIe siècle, les compositions de Jean-Jacques Werner (né en 1935) qui ne reprend pas les paraphrases françaises genevoises (1562), traditionnelles, strophiques et rimées, mais met en musique le texte (en prose) d’après la traduction de Louis Segond, ou encore les chants de Rolf Schweitzer et de Heinz Werner Zimmermann… La consultation est facilitée par des Tables : analytique (thématique), des auteurs, compositeurs, incipit, concordances. Bref : un large éventail de styles et de formes variés, à la fois assez traditionnel et pourtant dans le vent. Il retiendra l’attention des animateurs et des chefs de chœur.