Ego sum via, veritas et vita, ne présentent pas de grande difficulté et pourront être exécutés par un chœur moyennement exercé. Ils n’en sont pas moins de grande qualité et survivront, espérons-le, à l’occasion pour laquelle ils ont été écrits.