Ce cycle de quatre lieder écrit en 1997 est composé à partir, dans les deux premiers lieder, de longs extraits de la première des Elégies de Duino (1922) et de deux Sonnets à Orphée, également de 1922, de Rainer-Maria Rilke. Toute la musicalité de la poésie de Rilke se trouve en parfaite harmonie avec le discours orchestral. L'ensemble est d'une grande beauté. On pourra facilement en juger par l'enregistrement disponible sur le site de l'éditeur.