Imprimer
Catégorie : CDs&DVDs

Samuel Barber (1910-1981) et son contemporain Randall Thompson (1899-1984), son maître,  sont deux figures marquantes dans l’histoire de la musique américaine. Le premier, né en 1910 et mort à New York en 1981, n’est pas que le compositeur du célèbre Adagio pour cordes. Il a composé des pages vocales, des mélodies pour chant et piano, pour soprano et orchestre, ou pour chœur et orchestre. Son opus 43, The Lovers, est écrit pour baryton solo, chœur et orchestre. Il s’agit d’une œuvre de commande de la Banque Girard (de Philadelphie) qui souhaitait une transcription musicale des 20 Chansons d’amour et d’une chanson désespérée (Twenty Poems and a Song of Despair) de Pablo Neruda (1904-1972), poète, diplomate et homme politique chilien.

Après le Prelude, l’œuvre concerne de nombreux sujets parmi lesquels : le corps d’une femme, une petite fille brune, une berceuse (Close Your Eyes), la profonde tristesse : « Tonight, I can write the saddest lines… », jusqu’à la conclusion : Cemetery of Kisses (Cimetière de baisers) évoquant la destinée et le départ. Il s’agit d’une musique descriptive enrobée de désirs, associant également des passages lyriques (chaleur de l’été, crépuscule perdu…). Composée en pleine dépression après la

séparation d’avec son compagnon Gian Carlo Menotti (1944-2011), cette Symphonie avec chœur est une affaire de cœur teintée d’érotisme et lourde d’émotion. Randall Thompson (1899-1984), le maître de Samuel Barber, a mis en musique Seven Country songs d’après les poèmes rimés de Robert Frost (1874-1963), sur les thèmes : la prairie, les bois, un jardin dans un village, la forêt, une étoile… Autant d’allusions à la campagne dans cette œuvre datant de 1965 et intitulée Frostiana, spéculant sur une atmosphère chargée de passion.
Ce programme est interprété avec enthousiasme par les chanteurs du Jugendsinfonieorchester Leipzig, le Landesjugendchor de Saxe, formations de jeunes instrumentistes et chanteurs  intrépides aux sonorités d’une qualité rare, auxquels s’est joint le baryton Martin Hässler ; ils sont dirigés avec autorité par Ron-Dick Entleutner.